Home Société Côte d’Ivoire: Bouaké, confrontée au problème d’eau depuis des mois, un cadre...

Côte d’Ivoire: Bouaké, confrontée au problème d’eau depuis des mois, un cadre construit des forages pour soulager la population

84

– Samedi 18 Août 2018 -Zarour Hamed Koffi, cadre de Gbêkê , précisément du village d’Andobo- Aluibo dans le département Sakassou a entendu les cris de coeur , de détresse de ses parents de la région.

En effet, depuis plusieurs mois, la région de Gbêkê est confrontée à une pénurie d’eau. Malgré les énormes gestes faits par le gouvernement de Côte d’Ivoire et ses partenaires pour ravitailler les populations en eau potable, certains quartiers n’arrivent toujours pas à se faire ravitailler en plein temps.C’est le cas d’Ahougnanssou fin Goudron, de N’guattakro,etc.

Pour aider ses parents à avoir ce précieux liquide qu’est l’eau , source de vie, Zarour Hamed Koffi promet dès la semaine prochaine, le démarrage des travaux de construction de trois forages hydraulique à Bouaké pouvant fournir 10 à 15.000 mètres cube d’eau par jour, d’un coût estimé à plus de 20 millions de francs CFA.
La pose de la première pierre du futur forage hydraulique du quartier N’guattakro a eu le samedi 17 Août 2018, en présence des autorités traditionnelle, religieuse et de plusieurs associations de femmes et de jeunes de la ville de Bouaké.
Pour le donateur Zarour Hamed Koffi, après avoir construit une la pompe hydraulique dans son village d’Andobo-Aluibo, il est temps de venir aussi en aide à ses parents de Bouaké. Il a tenu à préciser clairement que son aide s’inscrit purement dans un cadre social, d’entraide,d’altruisme et d’humanisme, qu’il a appelé geste d’économie sociale et solidaire.
 » il m’est en effet insupportable de savoir que mes frères de Gbêkê, ma région d’origine, vit le calvaire pour faute d’eau, sans me sentir personnellement interpeller et sans que je ne puisse lui témoigner ma solidarité. Ma modeste contribution au soulagement en eau des populations de N’guattakro, d’Ahoungnanssou ,et de Broukro, est nécessaire. C’est le rôle et le devoir des cadres du pays, quelques que soient leurs occupations, d’être aux côtés de leurs frères et soeurs de l’intérieur du pays », a-t-il affirmé.
M.Zarour a profité de l’occasion pour lancer un vibrant appel à tous les cadres de Gbêkê, de Bouaké et de toute la Côte d’Ivoire à apporter leur contribution au développement de leur village, ville et pays. L’heure n’est plus d’attendre toujours l’État pour aider ses parents.
C’est par cette bonne nouvelle adressée aux femmes que M.Zarour Hamed Koffi a pris congé de la chaleureuse population de N’guattakro, venue l’accueillir à cette cérémonie.
 » j’apporte à nos soeurs et nos mamans d’Ahougnanssou et de Belle- ville,conformément au mécanisme de désignation qui les en rendent bénéficiaires, la confirmation qu’elles recevront bien une broyeuse d’une capacité de 1,2 T chacune.Cette offre permettra de leur procurer une activité génératrice de revenus et d’accroître leur autonomisation « , a promis le cadre de Sakassou.
Chefs traditionnels, guides religieux, associations de femmes et de jeunes,ont tous formulés des prières de bénédiction au donateur Zarour Hamed Koffi et à sa délégation.
Donatien Kautcha, Abidjan et Correspondant à Bouaké

Côte d'Ivoire: Bouaké, confrontée au problème d'eau depuis des mois, un cadre construit des forages pour soulager la population

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook