Home Société Côte d’Ivoire : Après un soulèvement d’élèves à Botro, trois policiers blessés...

Côte d’Ivoire : Après un soulèvement d’élèves à Botro, trois policiers blessés et plusieurs dégâts occasionnés

Incidents à Botro (ph KOACI)

-Mardi 12 Février 2019 – Le commissaire Ben Tehora du commissariat de Botro, fraîchement inauguré le Vendredi 20 Juillet 2018 et deux de ses agents, ont été pris à parti par des manifestants en colère, suite à une folle rumeur qui s’est emparée de la ville dans la nuit d’hier Lundi 11 Février. 

Selon les témoignages, des élèves du Lycée Moderne de Botro, dans la ferveur de la grève des enseignants, auraient décidé de déloger leurs camarades des écoles privées de la localité, afin que tous subissent les effets collatéraux de la décision des enseignants du public. 
Une interposition des éléments de la police devant certains établissements privés, à en croire les mêmes sources, a engendré un affrontement entre la police et des élèves qui par la suite, ont fait savoir que certains élèves auraient été enlevés par les policiers. 
En représailles, le commissariat de police à été saccagé et pillé par des manifestants en colères. Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, trois policiers dont le commissaire, malgré ses tentatives de négociation, garderont les traces de cette insurrection. 
Le célèbre maquis appelé Plein Air, a été incendié suite aux échauffourées entre les protagonistes. 
Arrivé sur le lieu dans la matinée de ce Mardi 12 Février comme constaté sur place par , le procureur près le tribunal de première instance de Bouaké, Koné Braman, après avoir constaté les dégâts, a fait savoir qu’une enquête sera ouverte pour situer les responsabilités.

Côte d'Ivoire : Après un soulèvement d'élèves à Botro, trois policiers blessés et plusieurs dégâts occasionnés

 
 

T.K.Emile

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook