Home Société Côte d’Ivoire: Annexe fiscale 2018, le Rocta-CI pas favorable à la levée...

Côte d’Ivoire: Annexe fiscale 2018, le Rocta-CI pas favorable à la levée des taxes sur le tabac et l’alcool

– Mercredi 31 janvier 2018 – Le Réseau des ONG Actives pour le Contrôle du tabac de Côte d’Ivoire (ROCTA-CI), ensemble d’acteurs spécialisés dans la lutte anti-tabac a souhaité que la révision de la loi sur la fiscalité 2018 annoncée récemment par l’Etat ne touche pas les taxes sur le tabac et l’alcool.

Pour rappel, l’annexe fiscale annoncée par le gouvernement à travers la loi n° 2017-870 du 27 décembre 2017 portant budget de l’Etat pour l’année 2018 prévoyait de relever le taux de pression fiscale de 15,6 % en 2016 à 20 % en 2019.

Par contre, elle avait été critiquée par l’ensemble du patronat ivoirien, d’où les nouvelles négociations en vue entre les autorités et le secteur privé pour son harmonisation.

Toutefois, le ROCTA-CI et ses partenaires ont souhaité que « les dispositions relatives aux taux des droits d’accises d’une part sur les tabacs (38%) et d’autre part sur les boissons alcoolisées, relevés de 12 à 20% ne fassent pas partie des points de discussion et de révision au regard des conséquences néfastes de ces produits ».

Ainsi, le ROCTA et l’ensemble des acteurs voudraient-elles encourager le Gouvernement à maintenir la fiscalité sur les produits de tabac recommandés par les normes internationales et sous régionales.

« Nous voulons aussi interpeler le Gouvernement de sorte à ne point prêter le flanc aux ingérences des firmes de tabac dans les affaires de l’Etat, comme le recommande l’article 5.3 de la CCLAT. Enfin, le ROCTA-CI et ses partenaires souhaitent apporter son soutien au Gouvernement pour s’assurer qu’il tire pleinement parti de la mise en œuvre de la Convention Cadre de l’OMS pour la Lutte Anti-Tabac(CCLAT) afin de sauver des vies et de financer les initiatives du pays en matière de développement.

Pour ce faire, nous encourageons le Gouvernement à enfin clore le chapitre de l’adoption de la loi antitabac dont le processus est en souffrance depuis le 17 décembre 2014 », a-t-il déclaré dans un communiqué dont copie est parvenue à .

Casimir Boh, Abidjan


Une info, contactez nous au +225 08 85 52 93 ou [email protected]

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Frat Mat. Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook