Home Société Côte d’Ivoire : À Sinavessou, un coin pusher installé par des chinois...

Côte d’Ivoire : À Sinavessou, un coin pusher installé par des chinois volé, les parieurs du village désorientés

Coin pusher (ph KOACI)

– Mardi 16 Avril 2019 – Les fanatiques de jeux de pièces de monnaies de Sinavessou, village situé à 5 kilomètres de Brobo, demeurent jusqu’à ce jour en émoi. La pouce pièces ou pouce jetons, appelé par les anglais « coin pusher », qui est un jeu d’arcade permettant de gagner des pièces d’argents, installée dans ce village par des asiatiques, aurait disparu comme par enchantement depuis quelques temps. 

Profitant des averses qui s’abattent ces jours-ci, un quidam se serait emparé de la pouce pièces du village de Sinavessou, géré par Victor, célèbre propriétaire d’une boutique dans le coin.
 Pendant l’orage, le bruit assourdissant que produisait la pluie et vu que chacun était cloîtré chez soi, à en croire les témoignages recueillis sur place par ce Mardi 16 Avril, le voleur de cette nuit, aurait profité de l’intemperie en début du mois pour s’emparer de la machine à jetons. Les adeptes de Sinavessou de ce jeu, n’en reviennent toujours pas, eux qui espéraient, à travers leur mise, avoir gain de cause en raflant assez de sou pour préparer les fêtes à venir. 
Pour le gérant Victor, une plainte pourra être déposée après la fête de Pâquinou auprès des forces de l’ordre contre X pour vol. 
Notons que la machine à jetons,installée depuis peu par des asiatiques (Chinois), dans tous les gros villages du Ahaly dont Brobo, Pindikro, Bounda, Kouadianikro, Mamini, etc…, était il y’a deux ans de cela, contestée par une frange de la population,ce qui a vu les différentes machines saisies et l’arrestation de Demba,boutiquier qui gérait une de ces machines devant sa boutique à Brobo, par des éléments de la gendarmerie de la ville de Bouaké.
 Avec comme mise de base une pièce de 100 fcfa, ce jeu, selon des habitants, met actuellement le Ahaly dans une situation d’intense pénurie de pièces de monnaies. 
T.K.Emile

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook