Home Société Attentat contre Guillaume Soro en 2007: le gouvernement se dit ‘’preneur de...

Attentat contre Guillaume Soro en 2007: le gouvernement se dit ‘’preneur de nouveaux éléments’’ pour relancer les enquêtes

72
SHARE

Le gouvernement ivoirien s’est dit, mercredi, ‘’preneur de nouveaux éléments’’ pouvant permettre de relancer les enquêtes relatives à l’attentat dont a été l’objet l’ex-Premier ministre et actuel Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro.

Selon le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, interrogé par la presse sur cette question au terme d’un conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, ‘’cet événement malheureux n’a toujours pas été élucidé’’.

‘’Cet événement malheureux est survenu depuis un certain temps maintenant et n’a toujours pas été élucidé. Des enquêtes ont été faites au plan national, des enquêtes ont été faites en y associant des institutions internationales mais malheureusement, cela n’a pas permis jusqu’à présent de savoir exactement la vérité autour de ce qui s’est passé’’, a dit le ministre Bruno Koné.

Le 29 juin 2007, à l’aéroport de Bouaké (349 Km au Centre-nord), l’avion présidentiel transportant Guillaume Soro, alors Premier ministre, a été la cible de tirs de roquettes et de kalachnikov lors de son atterrissage faisant quatre morts et de nombreux blessés dans la délégation qui l’accompagnait à une cérémonie officielle de redéploiement de l’administration.

Selon M. Koné, ‘’si des éléments nouveaux peuvent permettre de relancer les enquêtes de façon à ce qu’on sache ce qui s’est effectivement passé, le gouvernement et les services en charge de ces enquêtes sont tout à fait preneurs de ces éléments’’.

‘’Nous avons tous évidemment une pensée pour toutes les personnes qui ont perdu la vie au cours de cette vilaine attaque’’, a-t-il ajouté, rendant ‘’hommage à la mémoire de ces personnes et avoir également une pensée pour les blessés dont certains portent encore les séquelles jusqu’à aujourd’hui’’.

Jeudi, une cérémonie de commémorative des 10 ans de l’attentat manqué contre Guillaume Soro prévue pour se tenir à Bouaké comme depuis 2007, a été délocalisée à Bingerville (banlieue à 20 km à l’Est d’Abidjan), selon un communiqué de Siratigui Konaté, le président de l’amicale des victimes, rapporté par la presse locale, sans en donner les raisons.

LS/APA

Source : abidjan.net