Home Société Affaire un présumé bandit abattu froidement par un policier: le tribunal militaire...

Affaire un présumé bandit abattu froidement par un policier: le tribunal militaire dessaisit du dossier

103
SHARE

Le procureur militaire, Kouamé Ange Kessy Bernard, n’a pas pu honorer hier son engagement pris vis-à-vis de la presse par rapport à l’affaire du policier qui a abattu froidement un présumé bandit à Treichville, dimanche dernier.

La veille de la conférence de presse programmée hier matin, le chef du parquet militaire a actionné son service communication pour annuler son rendez-vous avec les journalistes.

« C’est à cause des incompréhensions, je ne peux pas en dire plus, toutes nos excuses », justifie, le lieutenant Lezou, responsable du service communication du tribunal militaire d’Abidjan, face aux journalistes non informés de l’annulation de la conférence de presse. Et qui se sont présentés hier matin au cabinet du commissaire du gouvernement au Plateau.

Des sources judiciaires bien introduites glanées ça et là, indiquent que cette affaire du policier ayant commis l’homicide sur la personne du présumé braqueur, va être traitée par un tribunal civil.

Le dimanche dernier, un policier a exécuté sommairement un individu présenté comme un bandit à Treichville au milieu d’une immense foule surexcitée donnant l’ordre au fonctionnaire de police « de finir avec lui ».

Ce policier qui a mis à mort cet individu désarmé, est tombé sous le coup de la loi, comme on pouvait s’y attendre. L’action de l’agent étant loin d’être une légitime défense. « Le policier est en taule », affirme une source proche du tribunal militaire.

F.T.D


Africatime CI