Home Politique Pour son engagement politique: Simone Gbagbo célébrée à Paris

Pour son engagement politique: Simone Gbagbo célébrée à Paris

112

Mme Simone Ehivet Gbagbo, l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire a été célébrée récemment à Paris par les femmes de l’Union des Nouvelles Générations (UNG).

Les femmes de l’Union des Nouvelles Générations (UNG) ont rendu un hommage exceptionnel à l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo, injustement détenue par le régime dictatorial d’Abidjan. C’était à Paris, lors de la journée internationale de la femme. A cette occasion, Stéphane Kipré, le président de l’UNG, a exhorté les femmes de son parti à prendre pour modèle l’ex-députée d’Abobo. Parce que selon lui, Simone Gbagbo est un mélange de plusieurs qualités indispensables à un leader politique. « Je reconnais en elle, la femme humble. Pour moi, on ne peut faire la politique si on n’est pas humble. La grandeur d’un homme ou d’une femme politique, c’est sa capacité à s’abaisser pour les autres, parce que faire la politique c’est servir les autres. Et je vois en Simone Ehivet Gbagbo, quelqu’un qui s’est abaissé pour son pays », a déclaré le fondateur de l’UNG. Poursuivant, Stéphane Kipré a soutenu que Simone est une femme qui n’a jamais trahi ses convictions, tant politique que religieuse. « A travers sa conviction religieuse, elle nous a montré l’importance de mener de paire le combat politique, en nous basant sur le spirituel. Si tout le monde a pu célébrer Nelson Mandela pour son combat en faveur de son peuple, tout le monde célébrera Simone Gbagbo aussi pour son engagement en faveur de son pays ». Le président de l’UNG a également rappelé une valeur très chère aux Gbagbo. Il s’agit de la qualité de rassembleur. « Simone Gbagbo est celle là même qui a organisé un diner-gala au cours duquel, nous avons vu assises côte-à-côte Mme Thérèse Houphouët Boigny, Mme Bédié, Mme Ouattara. Si elle a su rassembler autour d’elle les autres et que les autres la rejettent aujourd’hui, cela veut dire que c’est elle qui est la plus grande. Parce que ce sont les grands qui tendent toujours la main aux plus faibles. C’est le grand qui sait pardonner, qui sait écouter », a-t-il dit pour clore son propos. Pour sa part, Georgina Guédé, présidente de l’UNG France a indiqué que l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire est un modèle d’engagement pour les femmes de l’UNG. C’est la raison pour laquelle, selon elle, Simone Ehivet Gbagbo leur montre dans l’espérance, le chemin de la dignité. En ce sens qu’en dépit des difficultés qui ont jalonné son parcours politique, elle a toujours su rebondir. Quant à Clotilde Ohouochi, ex-ministre du président Laurent Gbagbo, elle a demandé aux femmes de l’UNG de s’armer pour le combat qu’elles ont décidé de mener. « Il faudra vous armer de courage, et comme Simone Gbagbo l’a dit, il vous faudra attacher vos ceintures pour mener le combat politique, parce que ce n’est pas facile pour la femme ». Me Habiba Touré, avocate de la famille Gbagbo a comparé sa cliente à Jeanne d’Arc, une héroïne de l’histoire de France, une sainte de l’Église catholique, qui a été brûlée vive avant d’être réhabilitée plusieurs années plus tard. « Le cas de la Première dame est similaire à celui de Jeanne d’Arc. Il y a vraiment cette volonté de la salir ». Me Habiba a saisi cette tribune pour dénoncer le procès aux assises à l’issue duquel sa cliente a été lourdement condamnée. « On dit qu’elle a été condamnée à 20 ans de prison, mais jusqu’à présent personne ne peut dire pourquoi elle a été condamnée », a-t-elle estimé. Elle a par ailleurs indiqué que sa cliente a été extraordinaire lors de ces assisses de la honte. En ce sens que selon elle, Simone Gbagbo a montré l’absurdité de ce procès. A l’occasion de cette cérémonie d’hommage, Me Dadjé Rodrigue, un autre avocat de Simone Gbagbo a livré un important témoignage sur la célèbre prisonnière du régime Ouattara.

Jean Yves Bitty

abidjan.net

Commentaires Facebook