Home Politique Pdci-Rda Koumassi: Tous unis derrière N’Dohi Yapi Raymond

Pdci-Rda Koumassi: Tous unis derrière N’Dohi Yapi Raymond

63

Pdci-Rda Koumassi: Tous unis derrière N’Dohi Yapi Raymond

A l’occasion de la nouvelle année, les militants du Pdci-Rda de la commune de Koumassi (quartier populaire d’Abidjan) ont organisé une cérémonie de présentation de vœux en l’honneur de leur leader, le maire N’Dohi Yapi Raymond, délégué communal. C’était le 17 janvier 2018, au siège du parti, dans ladite commune.

Poignées de mains, accolades, échanges de civilité ont meublé ce rendez-vous qui s’est déroulé dans une ambiance conviviale.

Ce fut aussi le lieu pour les corps constitués (grand conseil, bureau politique, secrétaires de section, comité de base, Jpdci, Ufpdci, chefs traditionnels et religieux, clubs de soutien) de réaffirmer leur soutien au maire N’Dohi Raymond, à la veille des élections locales annoncées pour cette année 2018.

Pour joindre l’acte à la parole, une motion de soutien de la délégation communale de Koumassi à la candidature du maire Raymond N’Dohi aux élections municipales de 2018 a été lue par Jacob Tiémélé Alain, délégué permanent.

Selon Benson Raymond, membre du comité des sages, en allant à ces élections municipales, l’enjeu pour le Pdci-Rda est de conserver ses acquis et chercher à conquérir d’autres communes.

Au nom du grand conseil, Guy-Charles Wayoro a énuméré les actions déjà entreprises dans la commune par le maire. A savoir, les formations et projets, soutien aux micro-projets, distribution de kits alimentaires en fin d’année. 144,464 millions de Fcfa dépensés pour la seule année 2017.

Yao Kouadio, porte-parole des 26 secrétaires de section, a salué toutes les actions réalisées par le délégué communal et qui mérite qu’on lui renouvelle la confiance. Notamment, l’épineuse question de « la gestion des voiries qui sont devenues des problèmes hautement politiques », a-t-il relevé.

Le maire s’est félicité de cette rencontre d’échanges. Avant d’indiquer que le prochain challenge du Pdci, c’est 2020. Mais, pour y arriver, il faut passer par les municipales de 2018. C’est pourquoi, il a invité les militants de Koumassi à se mettre en ordre de bataille. « Notre bilan plaide pour nous. Certains sont arrivés en 2017. Nous, nous sommes-là depuis 2001 », a-t-il lancé.

Aussi a-t-il invité les militants, surtout ceux qui ont des velléités de candidature, à rester solidaires pour gagner ensemble les batailles à venir. Car, a-t-il dit, « ceux qui pensent qu’ils peuvent remporter seule les batailles, se trompent ».

Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Frat Mat. Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.