Home Politique Observations des élections: la POECI va utiliser la méthode de Comptage rapide...

Observations des élections: la POECI va utiliser la méthode de Comptage rapide des votes (PVT) pour les législatives

38
SHARE

La POECI (Plateforme des organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire ), organisation non partisane et spécialisée sur les questions de promotion de la démocratie, après son expérience réussie de l’observation de l’élection présidentielle d’octobre 2015 par la méthode de Comptage rapide des votes (PVT) et l’observation du référendum du 30 octobre 2016 pour l’adoption de la nouvelle Constitution POECI, reconduit cette méthodologie pour le scrutin législatif du 18 décembre prochain.
En effet, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le 15 décembre à Abidjan, la POECI dans une déclaration lue par son porte-parole, Dr Marie Paule Kodjo, a présenté ses activités liées à l’observation du scrutin législatif.

Ce sont notamment l’observation de l’environnement pré-électoral, la formation des observateurs et observatrices, l’Observation de la campagne électorale, l’observation des législatives par la méthodologie PVT et la présentation du Quartier Général de la POECI pour le PVT.

En termes d’observation de l’environnement pré-électoral, la POECI a procédé par le déploiement de 121 observateurs et observatrices au plan national et 21 observateurs et observatrices spécifiques dans la sous-préfecture de Bongouanou et des communes de Man et Koumassi.

Jusqu’à l’ouverture de la campagne le 10 décembre, la POECI y a relevé un environnement apaisé dans l’ensemble en dépit de quelques incidents rapportés dans les communes de Koumassi et d’Abobo et à Bongouanou.

La POECI a pour cela dénoncé les actes de violences rapportées à l’égard des femmes et a exhorté tout acteur politique à promouvoir un environnement favorable à la participation des femmes à la vie politique en Côte d’Ivoire au même titre que leurs homologues hommes.

La POECI a déploré également les incidents liés aux choix des candidatures dans les différents partis politiques et les incidents qui s’en sont suivis tout en observant que le nombre important de candidats indépendants issus pour la plupart des formations politiques majeures telles que le PDCI et le RDR, pourrait mettre à mal la cohésion sociale au niveau local.

En ce qui concerne la formation des observateurs et observatrices, la POECI a initié du 03 au 12 décembre, 56 formations sur toute l’étendue du territoire afin d’outiller ses 1.444 observateurs et observatrices sur l’observation des élections législatives par

Pour l’observation de la campagne électorale, elle attire l’attention sur la durée de campagne qui paraît assez courte pour permettre aux populations invitées à faire le choix de bien analyser l’offre politique proposée par les différents candidats.

Quant à l’observation des législatives par la méthodologie PVT, la POECI va mettre sur le terrain 1.444 observateurs et observatrices afin de couvrir les 107 départements, les 13 communes du District d’Abidjan et le District de Yamoussoukro. Sur l’ensemble de 1444 observateurs, 48% sont des femmes, ce qui constitue un réel motif de satisfaction pour la POECI qui fait de la participation de la femme une priorité.

Le jour du scrutin, le déroulement du vote sera suivi de près conclusions, y compris le décompte du vote pour les bureaux indiqués, par le biais de SMS codés à une base de données centralisée à Abidjan pour analyse et traitement rapide par des statisticiens et des informaticiens professionnels.

Pour la reception des informations en temps réel sur l’ouverture des bureaux de vote, la vérification des électeurs sur la liste électorale, la présence des représentants des candidats, et le taux de participation des électeurs et électrices. La méthodologie PVT permettra aussi à la POECI de manière indépendante de dégager des tendances des résultats conformément à la volonté des électeurs et électrices dans les bureaux échantillonnés de Koumassi, Bongouanou et Man.

En définitive, pour l’observation des élections législatives, la POECI établira du 17 au 19 décembre 2016 son Quartier général à l’hôtel la Rose Blanche pour être accessible aux médias, aux chancelleries, aux institutions internationales, aux partis politiques, aux candidats et candidates, aux autorités et aux institutions publiques. Ce QG sera le lieu de traitement et d’analyse des informations recueillies sur le terrain par les observateurs et observatrices.

J. A

abidjan.net