Home Politique Normalisation des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

Normalisation des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

72
SHARE

Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire viennent de procéder à la nomination de deux ambassadeurs de part et d'autre, pour marquer le retour de la coopération bilatérale, après deux ans d'imbroglio diplomatique depuis la chute de Blaise Compaoré.

Mahamadou Zongo, maître de conférences en sociologie a présenté, jeudi, ses lettres de créances au président ivoirien, Alassane Ouattara comme ambassadeur du Burkina Faso, indique un communiqué du service de presse de l'ambassade du Burkina en Côte d'Ivoire.

Le même jour à Ouagadougou, c'est l'ambassadeur ivoirien accrédité au Burkina Faso, Kapieletien Soro, qui a présenté ses lettres de créances au président Roch Marc Christian Kaboré.

Ces nominations viennent "réchauffer", selon les observateurs politiques, les relations diplomatiques "en panne" entre les deux voisins depuis le lancement d'un mandat d'arrêt international contre le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro et l'asile accordé à l'ex-président, Blaise Compaoré.

M. Compaoré est sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis dans le cadre des enquêtes sur la mort, en 1987, dans un coup d'Etat, du président burkinabè, le capitaine Thomas Sankara.

Le Burkina Faso entretient des liens séculaires avec son grand voisin, la Côte d'Ivoire qui accueille une forte communauté burkinabè.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré effectuera sa première visite en Côte d'Ivoire, fin juillet, dans le cadre du Traité d'amitié et de coopération entre les deux pays.

"Aujourd'hui les relations entre la Côte d'Ivoire et le Burkina sont excellentes. La preuve: nos gouvernements vont se retrouver au grand complet à la fin de ce mois à Yamoussoukro dans le cadre du Traité d'amitié et de coopération. Ce sera une rencontre au sommet", avait affirmé, en mi-juillet, le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Alpha Barry, en visite en Côte d'Ivoire.


Africatime CI