Home Politique Liste électorale: près de 50% de femmes nouvellement inscrites à Touba

Liste électorale: près de 50% de femmes nouvellement inscrites à Touba

89
SHARE

Alors que la révision de la liste électorale (Rle), lancée, le 25 juin, tire inexorablement vers sans la fin, l’ambiance dans les deux centres d’enrôlement de la ville Touba est plus que tiède. Les requérants se font si rares que les agents recenseurs passent le clair du temps à se tourner le pouce.

A preuve, quand nous arrivions le 19 juillet, à 9 heures 26 minutes, au centre logé dans les locaux de la mairie, nous découvrons une salle déserte. Seul un agent recenseur trouvé à l’intérieur, était allongé dans son siège en plein sommeil. Les deux autres quant eux, se trouvaient à l’extérieur, dans la cour assis à l’ombre, entrain de deviser tranquillement.

Cette atmosphère, décrit bien le très fait engouement des populations autour de l’opération en cours. Des échanges avec les agents, il ressort de toute évidence que les gens ne se bousculent vraiment pas depuis l’entame.
Non loin de là, dans le deuxième centre, installé à la sous-préfecture, l’ambiance sur place, contraste avec celle du centre 1, visité plus tôt. Ici, une file de requérants en rang, devant la salle, attendent d’être reçus.
Bamba Abou, un agent, nous laisse entendre que son centre accueille de plus en plus de personnes contrairement aux premières semaines où le centre enregistrait en moyenne journalière, 10 inscrits. Toutefois, il reconnaît que globalement, le taux d’enrôlement à ce jour, reste marginal. C’est le même constat avec les agents de l’office national d’identification (Oni). A la date du 19 juillet, seulement 12 personnes enrôlées à la mairie de Touba.

Sur les raisons de la faible mobilisation des populations, partout ou nous sommes passés, il est admis que cela se justifierait par le manque sensibilisation, l’éloignement des sites, la démission des hommes politiques et des leaders communautaires. Alors que sources bien introduites, la commission électorale indépendante (Cei), a dégagé des moyens financiers conséquents, mis à la disposition des chefs de villages, à l’effet de relayer au mieux, l’information. Apparemment, le travail n’a pas été fait.
Précisons qu’au 24ème jour (25 juin au 18 juillet), sur les 3 374 inscrits dans le Bafing, la région enregistre, 1 719 nouveaux potentiels électeurs (catégorie 2) parmi lesquels on a, 809 femmes (47.06%).

YAHAYA KARAMOKO


Africatime CI