Home Politique Législatives ivoiriennes : l’utilisation de l’image du chef de l’Etat décriée par...

Législatives ivoiriennes : l’utilisation de l’image du chef de l’Etat décriée par un observatoire (Monitoring)

70
SHARE

L’Observatoire du Code de Bonne Conduite des partis et groupements politiques, candidates et candidats aux élections en Côte d’Ivoire a, dans un monitoring publié jeudi soir, a dénoncé l’utilisation du nom du chef de l’Etat par certains candidats «comme moyen de pression à l’égard des populations ».

« L’Observatoire du Code de Bonne Conduite tient à rappeler aux candidates et candidats que son excellence M. Alassane Ouattara a été élu Président de la République par la majorité des Ivoiriens », a fait remarquer Pierre Kouamé Adjoumani, Président de la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme (LIDHO), Coordonnateur Général de la Coalition de la Société Civile pour la Paix et le développement Démocratique (COSOPCI) au nom de cet observatoire.

Poursuivant, il a ajouté que le Président Alassane Ouattara « n’est pas candidat au scrutin législatif 2016. Alors, l’Observatoire du Code de Bonne Conduite demande aux équipes de campagne des candidates et candidats de ne pas l’utiliser comme moyen de pression à l’égard des populations ».

L’Observatoire invite, par ailleurs, l’ensemble des candidates et candidats, ainsi que les membres de leurs équipes « à faire preuve de modération et de retenue dans leurs discours ».

L’Observatoire du Code de Bonne Conduite a déployé 60 observatrices et observateurs, répartis dans 15 régions pour suivre le déroulement des campagnes pour les élections législatives du 18 décembre 2016.

Sur le terrain, il a relevé entre autres des entraves à la libre circulation des personnes, des intimidations (Divo, Sud-Ouest), des actes de violences physiques et verbales (Tanda-Nord-Est), des invectives (Gagnoa, Centre-Ouest).

Ce sont 1337 candidats à la députation qui sont officiellement en campagne depuis samedi dernier dans 205 circonscriptions électorales pour briguer les 255 sièges que compte le parlement ivoirien. Trente-huit groupements politiques prennent part à ces législatives ainsi qu’un contingent d’indépendants fort de 740 candidats.

SY/hs/ls/APA

abidjan.net