Home Politique Division du PDCI en Côte-d’Ivoire: N’zi Assamoi suit les traces d’Adjoumani avec...

Division du PDCI en Côte-d’Ivoire: N’zi Assamoi suit les traces d’Adjoumani avec son mouvement «Pas à pas vers notre destin»

245

N’zi Assamoi au premier plan

Par Connectionivoirienne

Les dessous de la création du mouvement ‘’Pas à pas’’ Un complot contre Guikahué démasqué

Le Pdci-Rda a enregistré lundi la naissance d’un nouveau mouvement dénommé ‘’Pas à pas vers notre destin’’. Il est porté par le secrétaire exécutif chargé des finances, Désiré N’zi Assamoi qui dit avoir eu la caution de Henri Konan Bédié. Entre autres objectifs, il se propose d’œuvrer à la cohésion au sein de la maison verte. Dans son manifeste, le mouvement va plus loin en marquant son ambition de soutenir ceux des militants reconnus comme Pdci mais qui n’ont pas eu la caution de la direction du parti.

N’zi Assamoua et ses compagnons du nouveau mouvement ont beaucoup parlé pour expliquer les raisons qui fondent la création de cet autre mouvement. Si les objectifs poursuivis paraissent essentiels dans la pérennisation du parti, il n’est pas exclu de s’interroger en lisant entre les lignes et dans les non-dits, les objectifs cachés. Si tant est qu’on est attaché à la ligne définie par Bédié, ligne exécutée par le secrétariat exécutif actuel dont fait partie M. N’zi, a-t-on vraiment besoin de créer un groupe isolé pour y travailler ? N’est-ce pas là un emploi double ?

C’est ici que les langues se délient.

Selon nos sources au sein du parti, il revient que N’zi Assamoi et son groupe font partie de ceux qui cautionnent l’adhésion du Pdci au Rhdp unifié sans avoir le courage de l’affirmer et de rester au sein de l’appareil pour le gripper. Une sorte de fronde douce de gens qui ne supportent pas en réalité la rigidité avec laquelle le secrétaire exécutif en chef défend les positions du président du parti. M. N’zi, apprenons-nous, n’a jamais eu le courage de ses opinions en réunion du secrétariat général. Il préfère rouspéter en aparté jusqu’à ce qu’il approche des personnes qui pensent comme lui pour lancer ce mouvement. Ce dernier mouvement est à juste titre considéré comme un nouveau kyste de pro-Rhdp qui n’entendent pas assumer pleinement leur engagement. Au cours de la conférence de presse qui a suivi le lancement de son mouvement, N’zi Assamoi n’a-t-il pas déclaré : « Nous voulons créer une dynamique positive autour des candidats Pdci et des candidats militants du Pdci non investis par le parti. Nous ne devons pas les exclure car l’exclusion n’a jamais réglé les problèmes. »

L’on sait pourtant qu’une sanction d’exclusion frappe des ministres et personnalités du Pdci qui ont participé à l’AG du parti unifié. Mieux, le président du parti a déclaré publiquement depuis le 8 aout la rupture d’avec le Rhdp. C’est cette position que remet en cause le fondateur du mouvement ‘’Pas à pas vers notre destin’’.

Des militants qui commentent y voient la continuité du travail de sape commencé par Adjoumani pour affaiblir le secrétaire exécutif Kacou Guikahué afin de prendre le contrôle du parti et l’offrir à Ouattara.

Dans le camp Guikahué, on suit tout cela de près. L’inspecteur et grand conférencier du parti, le ministre Gnamien Yao, dans une déclaration publiée par la presse, a pris position le même 17 septembre. Il a invité sans détours M. N’zi a démissionné, analysant qu’il s’agit là d’une position inadmissible.

SD à Abidjan
[email protected]

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

Commentaires Facebook