Home Politique De retour de la CPI: Sam l’Africain dévoile ses confidences avec Gbagbo

De retour de la CPI: Sam l’Africain dévoile ses confidences avec Gbagbo

75

Revenu depuis quelques jours de la Cour pénale internationale (Cpi) où il a témoigné pour le compte de l’accusation dans le procès Laurent Gbagbo-Blé Goudé, Sam l’Africain a organisé une conférence de presse le vendredi 25 mars 2016 dans un espace événementiel à Cocody-Riviera Golf. Il a révélé, au cours de cette conférence de presse, que Laurent Gbagbo a pris fait et cause pour le Front populaire ivoirien (Fpi) dirigé par Affi N’Guessan, dans la crise qui mine ce principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire.

Interrogé sur la position de Laurent Gbagbo relative à la crise au Fpi lors de sa conférence de presse, Sam l’Africain a révélé : « Gbagbo sait qu’il n’y a pas de Fpi d’Abou Drahamane Sangaré ni de Fpi d’Affi N’Guessan. Il sait qu’il y a un seul Fpi dirigé par Affi N’Guessan. (…) Je n’ai pas dit que Gbagbo reconnaît le Fpi d’Affi N’Guessan. J’ai dit que Gbagbo reconnaît un seul Fpi en Côte d’Ivoire. Pour lui, il y a un seul Fpi qui est dirigé par Affi N’Guessan. (…) Gbagbo soutient la réconciliation. Il soutient le dialogue politique. Car c’est lui qui a instauré le multipartisme, la démocratie et le dialogue en Côte d’Ivoire. D’ailleurs, c’est lui qui a dit : “Asseyons-nous et discutons’’. Voilà sa ligne politique. Sa ligne politique n’est pas la violence ».

Sur les circonstances de cette confidence qu’il aurait reçue de Gbagbo, Sam l’Africain a indiqué qu’il y a eu des pauses pendant son témoignage au cours des audiences à la Cpi, ajoutant qu’il ne pouvait en dire plus en raison de sa qualité de témoin « capital » dans le procès Gbagbo-Blé Goudé.

Pour soutenir ses propos, Sam l’Africain a rappelé qu’à la Cpi, il avait dit que Gbagbo a été pris en otage depuis le 11 mars 2011 et l’avait clairement expliqué. « Il y avait un groupe qui était pour que le président Gbagbo se retire, afin que la paix revienne, et il y a ceux qui n’étaient pas d’accord avec cette proposition. C’est cela qui continue. Il y a un groupe engagé dans le dialogue pour la paix et la réconciliation. Et il y a un groupe qui est fermé à tout. C’est ce problème qui a commencé depuis le 11 mars 2011 et qui continue aujourd’hui », a fait savoir Sam l’Africain, par ailleurs président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (Nacip).

Rebondissant toujours sur la position de Gbagbo dans la crise au Fpi, Sam l’Africain a estimé que le Fpi n’appartient pas à Affi, mais aux militants de ce parti dirigé par ce dernier.

Sam l’Africain a, également, clarifié les circonstances de son départ à la Cpi en tant que témoin de l’accusation. Il a démenti y avoir été conduit de force, mais a déploré avoir été prévenu par le bureau du procureur de la Cpi seulement deux jours avant son départ à La Haye. Le président de la Nacip a, enfin, dévoilé son calendrier de meetings qui débutera le samedi 2 avril 2016 à Gagnoa. A cette première étape de sa tournée, Sam l’Africain promet d’autres révélations.

Alex A

abidjan.net

Commentaires Facebook