Home Politique Côte d’Ivoire: 10 ans de l’attentat du Fokker 100 de Soro, le...

Côte d’Ivoire: 10 ans de l’attentat du Fokker 100 de Soro, le Gouvernement annonce n’avoir été associé à la commémoration

227
SHARE

Soro et Ouattara

– Mercredi 28 Juin 2017 –  29 juin 2007, 29 juin 2017. Cela fait dix ans que le Fokker 100 transportant le Premier ministre Guillaume Soro et plusieurs autres personnes ainsi que des journalistes a subit un attentat qui a coûté la vie à quatre personnes et de nombreux blessés.

Demain les 10 ans de commémoration de cet horrible attentat seront célébrés à Abidjan, précisément à Bingerville par les proches du Premier Guillaume Soro qui procéderont à des plantings d'arbres dans la Réserve naturelle de Dalhiafleur.

Malheureusement le Gouvernement ne prendra pas part à cette célébration parce qu'il n'a pas été associé comme l'a indiqué son porte-parole, Bruno Koné qui a par ailleurs affirmé que les contours de cet attentat restent encore non élucidés.

« Cet événement malheureux, survenu depuis un certain temps, n'a toujours pas été élucidé, malheureusement. Des enquêtes ont été faites au plan national. Des enquêtes ont même été faites en y associant des institutions internationales. Mais malheureusement, cela n'a pas permis jusqu'à présent de savoir exactement la vérité sur ce qui s'était passé, » a précisé le ministre de la Communication.

Selon lui, si des éléments nouveaux peuvent permettre de relancer les enquêtes de façon à ce qu'on sache ce qui s'est effectivement passé, le Gouvernement et les services en charges de cette enquête sont tout à fait preneurs de ces éléments-là.

« (...) Vous demandez si le Gouvernement s'associera à la commémoration de cet événement. Jusqu'à présent, en ma connaissance, le Gouvernement n'y a pas été associé. Donc, je ne pense pas, en tant que tel, qu'il y sera associé, » a-t-il poursuivi.

Même si le Gouvernement ne prend pas part au dixième anniversaire de l'attentat du Fokker 100, il a une pensée pour les personnes décédés et blessées.

«Mais par contre, nous avons tous, évidemment, une pensée pour toutes les personnes qui ont perdu la vie au cours de cette vilaine attaque. Ce sera peut-être l'occasion de rendre hommage à la mémoire de ces personnes-là, et puis d'avoir également une pensée pour les personnes qui ont été blessées dont certains portent encore des séquelles jusqu'à aujourd'hui,» a expliqué Koné en guise de conclusion.

Wassimagnon, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)


Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)


Source : Koaci