Home Politique Côte d’Ivoire: Une école primaire publique et une maternelle d’un camp militaire...

Côte d’Ivoire: Une école primaire publique et une maternelle d’un camp militaire réhabilitées par les hommes de Chérif Ousmane

36

Vue des travaux
– Mardi 18 septembre 2018 – Un travail réalisé par le 1er Bataillon de commandos et de parachutistes (BCP) dans l’ancien camp d’Akouédo où il est logé retient l’attention.
En cette rentrée scolaire, le Colonel Chérif Ousmane et ses hommes ont donné une nouvelle vie aux établissements publics qui sont installés dans le camp.
Une tâche dévolue en principe à la mairie de Cocody qui vote chaque année un budget pour la réhabilitation des établissements publics et au COGES qui prélève des cotisations mais qui ne la font pas. 
L’école primaire et le jardin d’enfants ont été réhabilités par les militaires du 1er BCP avec à leur tête, leur Commandant Chérif Ousmane. 
Les militaires ont réparés les jeux de l’école maternelle qui existaient et qui n’étaient plus praticables et ont installé de nouveaux, tels que, un toboggan, une trampoline.
Ce n’est pas tout, ils ont également peint la façade de la clôture de l’école maternelle à l’intérieur comme à l’extérieur. 
L’école primaire publique, privée de salle d’eau depuis plus de 15 ans, a été dotée de latrines qui existaient mais abandonnées et cette année, les élèves n’iront pas se soulager dans la broussaille comme ce fut le cas par le passé.
Le commandant du 1er BCP et ses hommes ont aussi débarrassé l’école primaire qui accueille plus de 600 enfants chaque année des gros arbres inutiles qui encombraient la cour de l’école et ont ensuite fait des ouvertures de routes pour que l’établissement soit plus accessible.
Selon les informations en notre possession, cette initiative du Premier Bataillon de commandos et de parachutistes (1er BCP) s’inscrit dans le cadre de ses activités civilo-militaires et elle a lieu en prélude à la Saint Michel, consacrée aux commandos parachutistes du monde, prévue le 29 septembre prochain.
«Nous vivons avec les populations, nous posons ces actes sociaux pour nous rapprocher un peu d’elles. Pendant l’année, les éléments qui se sont biens comportés sont identifiés et ils reçoivent des kits scolaires pour leurs enfants ou leurs proches. L’année dernière nous avons remis 20 kits et inscrit 10 enfants au jardin public, » a expliqué, un officier très proche du Colonel Chérif Ousmane joint par téléphone. 
Par ailleurs, au cours de la fête de la Saint Michel, le 1er BCP organise des activités sportives et socio-culturelles et deux journées portes ouvertes.
Wassimagnon, Abidjan 

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook