Home Politique Côte d’Ivoire: Un responsable de la jeunesse du RDR mis aux arrêts...

Côte d’Ivoire: Un responsable de la jeunesse du RDR mis aux arrêts dans l’affaire du meurtre de Soro Kognon, le RACI s’entretient avec Affi

683

– Lundi 16 Juillet 2018 – Les enquêtes ouvertes suite au meurtre de l’étudiant Soro Kognon, responsable à la communication du rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) de Korhogo, mouvement proche du président de l’Assemblée Nationale Soro Guillaume livrent des secrets.

Yéo Drissa, plus connu sous le sobriquet de Dey et responsable du Rassemblement des jeunes républicains (RJR) de Korhogo (nord) est soupçonné d’être l’auteur du coup mortel qui a entraîné la mort de Kognon Soro, apprend-on de source policière.

Yéo Drissa a été mis aux arrêts dans la soirée du dimanche 15 juillet à Korhogo. Selon notre source des témoins affirment l’avoir reconnu parmi les agresseurs.

Certains agresseurs de l’assemblée générale du RACI identifiés par des témoins n’ont toujours pas été interpellés. Toujours selon notre source, d’autres seraient en fuite, hors de la ville.
Drissa Yéo sera en à croire notre source, déféré devant le parquet ce lundi 16 juillet 2018.

L’assassinat de l’étudiant Soro Kognon, alors qu’il prenait part à une manifestation pacifique du RACI le samedi 07 juillet 2018 à Korhogo, au-delà de ce qu’un grand nombre d’observateur qualifie de « crime politique », serait, selon des informations confidentielles, en passe de devenir un véritable scandale judiciaire.

Pour rappel, Kognon Soro a été assassiné devant la résidence du député Kanigui Mamadou Soro lors d’une manifestation du RACI. Ce meurtre a fait un grand bruit dans le pays et particulièrement dans la capitale du Poro.

Des proches de Soro Guillaume rencontre l’une des branches du FPI

Une délégation du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), conduite par son premier responsable Soro Kanigui a rencontré dimanche 15 juillet soir, Pascal Affi N’Guessan, président de l’une des branche du front populaire Ivoirien (FPI), comme constaté par KOACI.

Cette délégation du RACI était composée du président exécutif du RACI, le député Kanigui Mamadou Soro , du député Soumaila Yao ( Vice-président du RACI), du député Soumahoro Kando ( Coordinateur du RACI chargé de la région des montagnes), du député Berry Sidibe ( coordinateur du RACI chargé du district du Denguélé ) et du député Soumahoro Issiaka ( coordinateur national du RACI chargé de la région du Woroba).
Pour le premier responsable du RACI, Il s’agissait de dire merci au FPI dirigé par Affi N’Guessan pour la condamnation du meurtre de Soro Kognon et lui expliquer la situation sur le terrain.

« Nous avons rencontré l’honorable Affi N’Guessan, pour lui faire le point des évènements que vit le RACI dans le nord, notamment à Korhogo, puis recueillir ses conseils. Parce qu’il est clairement indiqué que ce qui se passe à Korhogo est un harcèlement politique. Nous avons assisté à un crime politique » a-t-il affirmé.

Le député de Sirasso remercie son homologue Pascal Affi N’Guessan pour son esprit d’ouverture en condamnant l’assassinat de Soro Kognon le samedi 7 juillet dernier, lors d’une cérémonie organisée à Korhogo par le RACI

« Je voudrais dire merci à l’honorable Affi N’Guessan pour l’ouverture et la convivialité avec laquelle il nous a reçu. Et espérer que la plupart des responsables politiques de la Côte d’Ivoire puissent être dans la même disposition d’esprit. Parce que c’est ce qui peut permettre à notre pays d’aller de l’avant », a-t-il relevé.

Pour rappel une assemblée générale organisée par la jeunesse du RACI à Korhogo, avait été attaquée par des individus identifiés par le RACI comme étant proche du premier ministre Amadou Gon Coulibaly faisant un mort et des dizaines de blessés. Plusieurs voix se sont levées pour condamner cette barbarie.
Jean Chrésus pour

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook