Home Politique Côte d’Ivoire : Reprise des élections à Bassam, Ezaley « Dix mille...

Côte d’Ivoire : Reprise des élections à Bassam, Ezaley « Dix mille fois ces élections seront reprises, dix mille fois nous allons les gagner »

Ezaley

– Mercredi 05 Décembre 2018 – La Chambre administrative de la Cour suprême a décidé vendredi d’annuler les élections municipales dans six communes dont, Grand-Bassam, suite au contentieux électoral des locales 2018.

La Commission Electorale Indépendante (CEI) avait déclaré le candidat du RHDP, Jean Louis Moulot vainqueur. Le résultat a été contesté par le maire sortant, Georges Ezaley Philippe qui revendiquait la victoire au scrutin du 13 octobre dernier.

Désormais mis dos-à-dos par la Cour suprême, Ezaley et le directeur de cabinet adjoint du président Ouattara, vont se retrouver dans les urnes le 16 décembre prochain.

Dans un entretien via ses services et dont copie a été transmise à , le candidat du PDCI, bien que déçu de l’arrêt de la cour (il aurait préféré l’annonce de sa victoire en raison des PV présentés, ndlr), est confiant quant à sa victoire.

« Dix mille fois ces élections seront reprises, dix mille fois nous allons les gagner », a-t-il martelé avant de revenir sur le contentieux électoral. « La certitude que nous avons gagné ces élections est là. Des observateurs indépendants le confirment. Des constats d’huissiers le confirment. Nous sommes humain, c’est bien normal que nous soyons un peu déçu que nous ne soyons pas proclamé vainqueur. Mais, nous sommes en paix parce que nous savons que nous avons gagné ces élections. Et dix mille fois ces élections seront reprises, dix mille fois nous allons les gagner. Nous sommes en pleine confiance », a indiqué le DG de la Sodexam.

Selon Ezaley, les raisons de sa victoire s’expliqueraient par la différence de voix entre lui et son adversaire qui serait énorme au regard des éléments en sa possession.

« Résultats constatés par des huissiers. La différence est énorme. Plus de 1000 voix, ce n’est pas 100 voix, plus de 1000 voix. Mieux, comme on le dit, à quelque chose malheur est bon, les langues se délient. Et on devrait avoir beaucoup plus que ça si nous n’avions pas eu des situations irrégulières qui se dévoilent aujourd’hui, avec une intrusion du préfet dans ce dossier, avec un vote qui va au-delà de 18h. La seule ville en Côte d’Ivoire où l’heure de clôture des votes a été décalée de 2h de temps permettant beaucoup de choses. Mais malgré cela, on a eu plus de 1000 voix de différence », a-t-il poursuivi.

Rendez-vous est donc pris pour le 16 décembre prochain à Grand-Bassam pour savoir qui de Georges Ezaley ou Jean Louis Moulot remportera le scrutin municipal.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook