Home Politique Côte d’Ivoire : Renouvellement des CNI, un parti plaide pour une prorogation...

Côte d’Ivoire : Renouvellement des CNI, un parti plaide pour une prorogation de la validité de celles établies en 2009 jusqu’au 31decembre 2020

Marcelin Kouamé et ses militants dimanche à Yop (Ph KOACI)

– Lundi 13 Mai 2019 – Le gouvernement a annoncé le renouvellement des Cartes Nationales d’Identités à 17 mois de la présidentielle de 2020.

Le droit de timbre a été fixé à 5000 FCFA. Une somme décriée par certains et surtout par la population rurale qui se trouve dans des situations d’extrême indigence à cause de la baisse des prix des produits agricoles qui constituent leur principale source de revenus.

Une préoccupation exprimée dimanche par le parti Sursaut National de Côte d’Ivoire (SN-CI) lors d’une rencontre avec leurs militants au Baron de Yopougon comme constaté sur place par .

Selon son président, Marcelin Kouamé, plusieurs interrogations se posent à la décision du gouvernement, notamment la capacité de l’Etat à assurer, l’identification, le renouvellement, l’établissement et la distribution des CNI ; La capacité de certaines couches sociales à s’acquitter du droit de timbre fixé à 5000 FCFA.

« A ces différentes préoccupations, s’ajoutent les ajustements nécessaires à faire pour le renouvellement des CNI qui soulèvent la question des importants défis logistiques à relever par le gouvernement pour la réussite du processus », a-t-il indiqué avant de proposer.

« Nous demandons au gouvernement de fixer dans les meilleurs délais et de concert avec les responsables des partis politiques et de la société civile une date précise pour le démarrage effectif d’une part des opérations ; Prendre une décision exceptionnelle pour proroger la date de validité des CNI établies en 2009 jusqu’au 31 décembre 2020 ; Recommande au gouvernement de rendre gratuite l’opération d’établissement et renouvellement des CNI afin de permettre aux populations les plus vulnérables de pouvoir disposer d’une CNI ; Nous souhaitons l’implication active des partis politiques et la communauté internationale afin d’éviter des contestations antérieures ou postérieures aux élections de 2020 », a préconisé l’ancien membre du Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT).

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook