Home Politique Côte-d’Ivoire: Quand Laurent Gbagbo désavoue Lida Kouassi (devoir de mémoire)

Côte-d’Ivoire: Quand Laurent Gbagbo désavoue Lida Kouassi (devoir de mémoire)

233

“Moi quand un militant vient me trouver pour dire dans ma région on m’empêche de travailler ou dans telle région on nous empêche de travailler je ne crois pas.
Je ne crois pas que sur la terre de Côte d’Ivoire on puisse empêcher un enfant de Côte d’Ivoire de faire un travail politique. Personnellement je ne crois pas beaucoup aux fins tribalistes (…) Celui qui a implanté le FPI à Korhogo s’appel GBAGBLOU LIDA. C’est un Bété. Korhogo c’est un pays Sénoufo. Celui qui a implanté le FPI à Adzopé c’est Djoffou Koffi, c’est un Agni. Adzopé c’est une région Akyé. Le premier responsable de la coordination du FPI à Gagnoa, c’est Yapi. C’est un Abbey. Gagnoa c’est une région Bété. Celui qui a implanté le Parti à Man, c’est SOKOURI. C’est un bété. Man, c’est une région Yacouba. Je crois que celui qui a implanté le parti à Divo, c’est TOURE. C’est un Mahouka. Divo, c’est une région Dida. Vous voyez, les exemples abondent. Qui nous montre que pour celui qui veut réellement travailler il n’est pas important d’être dans sa région d’origine avant de faire le travail. Et même ici à Bouaké, Bouaké est une ville qui est tellement une ville carrefour que c’est exemple de oui tribu ceci, tribu cela, ça trompe. Bouaké a eu un député Bété, Bouaké a eu des députés “Dioulas” et des députés Baoulés. Ce n’est pas un problème. Donc je dis sur ce plan là, mettons balle à terre et demandons nous si nous avons bien fait notre travail. Donc celui qui dit qu’il ne peut pas travailler parcequ’on l’empêche de travailler je ne crois pas.”

Extrait de discours de Laurent Gbagbo
Convention du FPI 1992 à Bouaké

Avec lebanco.net

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

Commentaires Facebook