Home Politique Côte d’Ivoire : Plateau, élection de Jacques Ehouo maire, la victoire de...

Côte d’Ivoire : Plateau, élection de Jacques Ehouo maire, la victoire de Noël Akossi Bendjo !

– Dimanche 24 Mars 2019-Envers et contre tout, Jacques Gabriel Ehouo a maintenu hier sa candidature à l’occasion de l’installation officielle du conseil municipal du Plateau, pour être enfin élu maire, dans l’ombre de Noël Akossi Bendjo, son mentor.

Présenté depuis les années 2000 comme le neveu et successeur putatif de l’ancien maire, Noël Akossi Bendjo, Jacques Gabriel Martial Ehouo vient de réaliser deux grands rêves : le sien et celui de son protecteur, l’ancien homme fort du Plateau, aujourd’hui en exil forcé en France. 

Dans le parcours du nouveau maire du Plateau, Akossi Bendjo est au début, pendant et à la fin.
Déjà dans les années 2000, c’est l’ancien maire Bendjo qui le jette dans le bain des responsabilités au niveau politique (jeunesse) et municipal (NEG-COM). 
En 2016, c’est encore Akossi Bendjo qui contrevient à l’entente du RHDP, pour soutenir jusqu’à la victoire, en coulisse, son candidat de cœur aux législatives, le plan B qui n’était autre que Jacques Gabriel Ehouo. 
 
Le 1er août 2018, lorsque l’ancien patron du Plateau est révoqué par le Gouvernement pour malversations, il porte, dans un premier temps, son choix sur Parfait Kouassi pour la municipale du 13 octobre avant de faire volte-face au bénéfice de Jacques Garbiel Ehouo. 
 
Deux semaines environ après la victoire électorale aux forceps de Jacques Gabriel Ehouo sur un certain Gil Vindu Fabrice Sawégnon candidat du RHDP, il effectue le déplacement de Paris à la tête d’une impressionnante délégation pour remettre symboliquement sa victoire à son oncle Noël Akossi Bendjo. 
Selon des informations en notre possession, l’oncle Bendjo, n’a jamais été loin de tout ce que le neveu Ehouo entreprend dans le cadre de son parcours politique. 
« Si Jacques Ehouo a déjoué tous les plans de ses adversaires, c’est avec le soutien multiforme du parrain, et aussi qu’il a été formé à la bonne école,» confie un membre du groupe d’animation du quartier « 40 logements », et fervent supporter du nouveau maire élu de la commune du Plateau à . 
Le samedi 23 mars 2019 était un jour de fête pour tous les partisans du député devenu maire, après une crise « institutionnelle » de près de 6 mois (octobre 2018-mars 2019).
En effet, Jacques Gabriel Martial Ehouo a emporté l’élection du maire, au terme d’une lutte fratricide avec Kouassi Parfait, par un score étriqué de 13 voix contre 12 pour son adversaire. 
Un autre jeune résident du Plateau, quartier « Gare lagune », affirme que la victoire à l’arrachée de Jacques Ehouo est un soulagement pour tous.
«Cette victoire est pour nous le signe du courage mais aussi de la vérité ! C’est parce que Jacques ne se reproche rien, il est blanc comme neige et notre victoire est surtout une victoire pour laver l’affront fait à notre mentor Bendjo, qui a été injustement écarté de la mairie en 2018, pour des raisons fallacieuses, politiques et purement électorales,» justifie-t-il.
L’ancienne conseillère municipale du Plateau à la retraite, Madame Amian, reconnait en revanche que « cette élection va poser plus de problèmes qu’elle n’en résout.
«Elle est l’expression d’un entêtement, la preuve d’une défiance à l’autorité de l’Etat, et une bravade des dispositions annoncées récemment par les autorités. Est-ce qu’ils vont laisser Ehouo faire ? » s’interroge-t-elle.
Poursuivi par la justice depuis le début de l’année 2019, pour des faits, semble-t-il avérés de concussion, le député-maire du Plateau, a été inculpé par un juge d’instruction dans une affaire dite de « faux en écritures publiques et détournement de deniers publics, portant sur près de 10 milliards FCFA ». 
Sans son immunité parlementaire, il aurait déjà été mis aux arrêts et déféré à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).
On peut donc penser que l’élection de Jacques Ehouo samedi relance totalement tout le suspens de sa trépidante ascension.
Une trajectoire à rebondissement qui rappelle bien étrangement les péripéties d’un certain Jacques Bauer, héros de la célèbre série « 24 heures Chrono » ! 
Wassimagnon

Côte d'Ivoire : Plateau, élection de Jacques Ehouo maire, la victoire de Noël Akossi Bendjo !

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook