Home Politique Côte d’Ivoire : Plateau, des jeunes demandent au procureur de ressaisir le...

Côte d’Ivoire : Plateau, des jeunes demandent au procureur de ressaisir le Président de l’Assemblée Nationale pour la levée de l’immunité de Jacques Ehouo

Kakou

– Jeudi 14 Mars 2019 – A quelques jours de la fin de la délégation spéciale de la mairie du Plateau, le Mouvement des jeunesses actives de Côte d’Ivoire (MOJACI), présidé par Sanogo Kakou Serges était hier face à la presse.

Il a appelé le procureur Richard Adou, à saisir le nouveau Président de l’Assemblée Nationale, Amadou Soumahoro afin que celui-ci lance la procédure de la levée de l’immunité de Jacques Ehouo, candidat vainqueur, car il est de plus en plus question de l’installation du conseil municipal.

«Nous lançons un appel au procureur Richard Adou afin qu’il puisse saisir à nouveau le nouveau Président de l’Assemblée nationale pour qu’on puisse avoir une suite judiciaire assez rapidement. Nous demandons au procureur de revoir à nouveau le parlement afin de pouvoir saisir le parlement pour qu’on puisse avoir le réexamen du dossier afin que son immunité soit levée pour qu’il puisse répondre de ses actes, »a déclaré Sanogo Kakou Serges.

Selon lui, si Jacques Ehouo est coupable, il payera pour ses actes dans le cas contraire s’il est innocenté, le maire élu vaquera à ses activités.

Le conférencier a par ailleurs soutenu que la première décision de ne pas lever l’immunité de Jacques Ehouo, « a été prise à la hâte lors que Guillaume Soro était encore Président de l’assemblée nationale »

«Guillaume Soro a pris une décision le jour même où le Procureur de la République l’a saisi et le vote qui a été fait par le bureau du parlement pour pouvoir demander qu’on ne puisse pas poursuivre Jacques Ehouo a été fait dans des conditions vraiment pas trop juste, surtout que la majorité des députés qui étaient présents n’ont pas accepté le principe de vote donc il a fait un forcing,» a-t-il ajouté.

Le Président soutient que si l’équipe du maire élu est installée, c’est « un désaveu pour le RHDP et la gouvernance de Ouattara ».

Pourquoi cet acharnement du MOJACI contre la tête de liste du PDCI-RDA, Jacques Ehouo vu que certaines indiscrétions affirme que ce Mouvement est à la solde de la liste perdante.

«Nous voulons seulement que la lumière soit faite sur cette affaire, » s’est défendu le Président.

Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook