Home Politique Côte d’Ivoire : Municipales J-2 à Abobo, Amara Le Gros soutient Thefour...

Côte d’Ivoire : Municipales J-2 à Abobo, Amara Le Gros soutient Thefour et un indépendant qui alerte sur le risque d’une fraude massive à la CEI

740

Amara le gros jeudi à Abobo
– Jeudi11 Octobre 2018 – L’un des redoutés membres du chef syndicat de la commune populaire d’Abobo, Amara le Gros a dans une vidéo transmise à ce jeudi 11 octobre 2018 marqué ouvertement son soutien à Koné Thefour dans le cadre des élections municipales à Abobo.
Recevez les alertes de koaci en temps réel en installant sur votre smartphone l’application Android (cliquez ici) ou Apple (cliquez ici)

À Abobo où le proche de Guillaume Doro va affronter le ministre Hamed Bakayoko, candidat du RHDP unifié, le scrutin reste sur haute tension.

Côte d'Ivoire : Municipales J-2 à Abobo, Amara Le Gros soutient Thefour et un indépendant qui alerte sur le risque d'une fraude massive à la CEI

« On a qu’à soutenir Koné Tehfour… c’est un enfant de la commune. Même si moi on me tue demain, c’est mon jour qui est arrivé…soutenez Koné Tehfour c’est un enfant de la commune », a-t-il déclaré.
Selon des informations en notre possession, Amara Legros a choisi le candidat indépendant, parce que Hamed Bakayoko a tenté de le jeter en prison le 27 septembre 2017 lors de l’attaque du commissariat du 34ème arrondissement.
Le chef syndicat avait été cité dans les attaques de plusieurs commissariats dans la commune d’Abobo.
Grâce à l’intervention de l’ancien maire de la commune, Adama Toungara, Amara Legros avait été relâché quelques heures après son interpellation.
Depuis lors, il n’a jamais pardonné au candidat du RHDP, par ailleurs, candidat de Alassane Ouattara.
Amara Legro a été suivi par les autres membres du syndicat qui encouragent la population à prendre l’argent du ministre d’Etat et à ne pas le voter le 13 octobre 2018.

Pour rappel, Amara le Gros avait été arrêté en 2017 suite à l’attaque du commissariat du 34ème arrondissement de Belleville. “Amara le gros”, le chef du syndicat de la commune d’Abobo avait donc été mis aux arrêts.

Sur les raisons de son arrestation, plusieurs sources locales indiquaient que l’homme s’était rendu au commissariat pour plaider en vue de la libération d’un microbe arrêté dans la commune d’Abobo.

Un candidat annonce une fraude massive de la Commission electorale indépendante (CEI)

A moins de 48 heures de l’élection municipale prévue le13 octobre prochain, un candidat indépendant annonce qu’une fraude massive est en préparation à Abobo.

Koné Kigbafory (ph 2) nous affirme que la CEI à travers son vice président Koné Sourou, représentant du RDR à la CEI centrale a, selon lui, décidé de manière unilatérale de décentraliser les lieux de compilation des résultats des votes dans la commune d’Abobo.

Selon lui, dix(10) lieux de compilation ont été disséminés à travers la commune.

En dépit de cette décentralisation, le candidat indépendant demeure serein et demande aux vrais Abobolais d’être vigilants pour que le changement s’opère au soir du 13 octobre 2018.

Jean Chrésus et Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook