Home Politique Côte d’Ivoire : Mouvements d’humeur d’anciens militaires, Sidi Touré «il s’agit d’incompréhension...

Côte d’Ivoire : Mouvements d’humeur d’anciens militaires, Sidi Touré «il s’agit d’incompréhension entre les militaires et le FPM relativement à leur retraite»

Touré mardi à Yamoussoukro et la RTI à Bouaké (ph KOACI)
– Mardi 18 Décembre 2018 –  Des dizaines d’anciens militaires ont manifesté dans la matinée à Abidjan-Plateau devant l’état-major des armées comme plus tôt rapporté par KOACI (lire : https://www.koaci.com/cote-divoire-sentant-fetes-venir-leurs-virements-encore-positionnes-militaires-depart-volontaire-manifestent-abidjan-126174.html )

Ces mouvements d’humeur sont dus à une incompréhension entre les anciens militaires et le Fonds de prévoyance militaire, (FPM) comme l’a révélé le porte-parole du Gouvernement.

Côte d'Ivoire : Mouvements d'humeur d'anciens militaires, Sidi Touré «il s'agit d'incompréhension entre les militaires et le FPM relativement à leur retraite»

«En la matière, il s’agit d’incompréhension entre les militaires et le Fonds de prévoyances militaire relativement à leur retraite. C’est une structure d’entraide entre les militaires. Il est apparu quelques retards dans l’exécution des prestations du Fonds de prévoyance militaire, » a expliqué, le porte-parole du Gouvernement, Sidi Tiémoko Touré à l’issue du conseil des ministres.

Selon lui, les autorités compétentes ont encouragé les deux parties à se retrouver dans ce qu’on appelle le bureau des contentieux à l’effet de traiter le sujet et ne pas donner plus d’ampleur à une affaire qui est interne au corps militaire.

Le ministre de la Communication et des médias pense enfin que cette situation sera très vite.
Éventuel soulèvement des démobilisés, rien que des rumeurs sur Bouaké

Des informations reçues ça et là,surtout à travers le réseau social Américain Facebook,faisant état d’un regroupement en cours des ex-combattants démobilisés au niveau du corridor Nord de Bouaké,n’étaient que de l’intoxication de personnes en manque de sensations fortes.

Comme constaté sur place par KOACI ce Mardi 18 Décembre,le corridor Nord,le corridor Sud et même la station régionale de la RTI que l’on disait lourdement quadrillés par les forces de l’ordre pour empêcher tout rassemblement, n’était que de la diffamation.
Aucun élément des forces de l’ordre,ni des démobilisés n’étaient présent sur ces sites.À en croire que des personnes dans l’ombre,appellent de tout leur vœux,une probable occasion de déstabilisation de la ville de Bouaké.
Notons que depuis leur première tentative échouée le Lundi 10 Décembre dernier jusqu’à 17 heures GMT de ce jour,aucune activité de protestation des démobilisés réclamant des primes,n’a été constaté par à Bouaké,même si certains rêvent de l’apocalypse.

Wassimagnon et T.K.Emile

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook