Home Politique Côte d’Ivoire : Mabri Toikeusse de plus en plus isolé pour avoir...

Côte d’Ivoire : Mabri Toikeusse de plus en plus isolé pour avoir annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020, le Mouvement « 2020, RHDP D’ABORD » créé

Des militants de l’UDPCI face à la presse 

Côte d'Ivoire : Mabri Toikeusse de plus en plus isolé pour avoir annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020, le Mouvement « 2020, RHDP D'ABORD » créé

— Vendredi 23 Mai 2019—Le malaise est vraiment réel au sein de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI). Après la création du Mouvement Tonkpi-RHDP 2020, présidé par Dr Albert Flindé, un autre mouvement vient de voir le jour toujours au sein du parti de Albert Mabri Toikeusse et sa sortie officielle est prévue à Divo en début du mois de juin. 

Dénommé « 2020, RHDP D’ABORD », ce nouveau mouvement présidé par l’ancien maire de Guitry, ville située dans le sud ouest, Yao Kouadio, Vice-président de l’UDPCI et du Conseil régional du Loh Djiboua a été présenté aujourd’hui à la presse à Abidjan dans la commune de Treichville. 
Selon son président, le Mouvement a été initié par des élus et cadres de l’UDPCI accompagnés par de nombreux militants «désabusés et désorientés.»
Yao Kouadio a indiqué que « 2020, RHDP D’ABORD » se veut un instrument de mobilisation et de sensibilisation spécifiquement de tous les militants du parti arc-en-ciel, l’UDPCI. 
«Il s’agit pour les animateurs de ce mouvement de sensibiliser nos militants à l’effet de les amener à faire la promotion du RHDP partout où ils se trouvent. Amener les militants à comprendre que dans la situation actuelle le RHDP est le garant par excellence de la stabilité de la Côte d’Ivoire et partant de son essor économique et social, » a expliqué, l’ancien maire de Guitry.
«Les militants devraient donc être sensibilisés sur le fait que depuis le congrès constitutif du 26 janvier 2019, les partis membres du RHDP ont décidé de mutualiser leurs moyens matériels et humains pour le rayonnement et le triomphe du parti des enfants d’Houphouët, »a-t-il ajouté.
Le Vice-Président de l’UDPCI a affirmé qu’en adhérant au RHDP, son parti a volontairement renoncé à sa structuration interne et a décidé de se mettre au service de cette formation politique. Selon lui, cette situation s’applique au RDR, au PIT, au MFA etc.
Il reproche au Président Mabri Toikeusse de ramer à contre courant des engagements pris en adhérant au RHDP.
«Aujourd’hui, alors que notre Président Mabri est la troisième personnalité du RHDP, il est incohérent de passer à la phase active d’implantation de nos structures spécialisées, » s’est justifié le Vice-président du Conseil régional du Loh Djiboua.
Il annonce que le Mouvement expliquera aux militants que parler en ce moment de la candidature du Président Albert Mabri Toikeusse en 2020 aux présidentielles, c’est saper la cohésion au sein du RHDP et créer dans l’esprit des militants UDPCI la victimisation ayant pour corollaire l’indiscipline et la soif de vengeance.
«La vérité à dire aux militants, c’est qu’en acceptant l’argent du beurre , l’UDPCI ne peut réclamer en même temps le beurre, »a précisé Yao Kouadio.
Convaincu que l’UDPCI ne peut pas gagner seule les élections en Côte d’Ivoire, le Président a indiqué que le Mouvement ne doit plus se taire devant le silence assourdissant et l’absence trop envahissante de l’UDPCI dans la promotion du RHDP.
Il appelle le Président Mabri d’assumer son choix d’appartenir au RHDP et soutient que le Mouvement s’est également fixé pour mission de conscientiser l’ensemble des militants RHDP, de consolider les acquis du parti, de bâtir dans la durée le parti des Houphouëtistes.
Est-ce que les textes du parti permettent la création d’un mouvement ?
«Les textes de l’UDPCI ne prévoient pas la création de Mouvement, parce que tout parti sérieux ne peux pas prévoir la création de mouvement en son sein, » a répondu le Président lors des échanges avec la presse.
Yao Kouakou a révélé qu’il a remarqué, depuis le 26 janvier 2019, l’ardeur du Président Mabri à défendre la candidature unique du Président Ouattara comme c’était le cas en 2015, n’est plus au rendez.
Selon lui, le Président Mabri parle de moins en moins de RHDP et on ne le sent pas encore faire la promotion de cette formation politique.
En attendant la sortie officielle du Mouvement en début de juin à Divo, l’ancien maire de Guitry rassure que son objectif n’est pas de combattre le président de l’UDPCI. 
«Nous sommes en train de dire à nos militants que nous n’avons pas intérêt de quitter le RHDP et nous sommes en mission pour ne pas que l’UDPCI soit en difficulté demain, le parti ne se retrouve pas à la croisée des chemins, »a-t-il mentionné. 
Le Vice-Président du conseil régional du Loh Djiboua a affirmé enfin que le Mouvement vient mettre fin aux murmures des élus et cadres du parti qui se sentent désabusés.
Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook