Home Politique Côte d’Ivoire : Liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé, Me Gbougnon...

Côte d’Ivoire : Liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé, Me Gbougnon revient sur les circonstances de l’audience et réaffirme que aucune décision n’a été prise

Me Gbougnon

– Mardi 08 Janvier 2019 -Maître Jean Serges GBOUGNON, membre de l’équipe de défense de Charles Blé Goudé, invité dans une émission (Ndrl Schéma directeur) du journaliste ivoirien Ben Zahoui-Dégbou en exil depuis 2011, est revenu sur les circonstances de l’audience du 13 décembre 2018 concernant la demande de la libération provisoire de son client et Laurent Gbagbo.

L’avocat interrogé par l’ancien directeur de la deuxième chaîne de la télévision ivoirienne TV2, a révélé que le conseil des accusés a été surpris par la convocation transmise par les juges de la chambre, parce qu’il s’attendait à une décision sur l’acquittement de leurs clients demandé lors des audiences de novembre 2018.

« Nous avons été surpris dans la mesure où c’est de son plein gré, sans qu’on ne l’ait demandé que la chambre nous ait fait parvenir une décision le lundi 10 décembre qui nous convoquait pour le jeudi 13 décembre à une audience au cours de laquelle on devait argumenter sur l’éventuelle mise en liberté provisoire des deux accusés. Vous comprendrez alors pourquoi nous avons été surpris, parce que on ne s’y attendait pas(…) », a expliqué Me Gbougnon comme relevé par .

Le membre de l’équipe de défense de l’ex général de la rue a ensuite réaffirmé qu’à ce jour, aucune décision n’a été prise par les juges de la chambre concernant la liberté provisoire des accusés, parce que selon lui, on parle de décision dans le droit lorsque la chambre a statué.

« Nous sommes allés à cette audience le jeudi 13 décembre. J’y étais. Nous avons plaidé. On s’y attendait à une décision le lendemain, malheureusement nous n’avons pas eu de décision actuellement. La cour reprend ses activités le lundi 7 janvier 2019, on espère que dans la foulée on aura une décision », espère-t-il avant de clarifier. « Pour le moment, on a pas de décision, on ne peut pas dire que la chambre a statué. »

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook