Home Politique Côte d’Ivoire : la défense de Simone Gbagbo rejette toute implication dans...

Côte d’Ivoire : la défense de Simone Gbagbo rejette toute implication dans le meurtre de Guy-André Kieffer

75
SHARE

La riposte était attendue. Mercredi 20 juillet, un ancien milicien pro-Gbagbo a accusé l’ancienne première dame ivoirienne d’avoir ordonné l’assassinat et la dissimulation du corps du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, porté disparu en 2004 à Abidjan.

Un témoignage « à charge et peu sérieux », dénonce Maître Ange Rodrigue Dadje, l’un des avocats de Simone Gbagbo, jugée par les assises d’Abidjan depuis le 31 mai pour « crime contre les prisonniers de guerre et crime contre l’humanité ».

« Des rumeurs »

« Moïse Metch a affirmé que ma cliente avait fait tuer Guy-André Kieffer et qu’elle avait ordonné l’incinération de son corps. Mais il précise ensuite qu’il n’en a pas été témoin oculaire : c’est de l’ordre de la rumeur, soyons sérieux ! », s’agace l’avocat. Avant de souligner que Simone Gabgbo, entendue à deux reprises en 2008 dans les procédures ivoirienne et française ouvertes après la disparition du journaliste n’avait jamais été inculpée, bien que l’enquête française se soit orientée vers des proches de l’ancienne première dame.

abidjan.net