Home Politique Côte d’Ivoire : Depuis Paris Ouattara répond à Soro «certains fils sont...

Côte d’Ivoire : Depuis Paris Ouattara répond à Soro «certains fils sont un peu rebelles, il faut leur donner le temps de s’assagir»

Achi, Gon et Ouattara ce vendredi soir à Paris

Côte d'Ivoire : Depuis Paris Ouattara répond à Soro «certains fils sont un peu rebelles, il faut leur donner le temps de s'assagir»

– Vendredi 15 Février 2019 – En visite en France à l’Elysée, ce vendredi 15 février 2019, Alassane Ouattara a été reçu à Paris par son homologue Français Emmanuel Macron (ph2).

Depuis Paris le numéro un ivoirien a tenu à recadrer «son fils rebelle», Guillaume Soro.

Le président du parti unifié RHDP est revenu sur sa rencontre avec le procureur de la cour pénale internationale, Moreno Ocampo qui fait depuis peu polémique.

Alassane Ouattara a affirmé qu’il ne le connaissait avant que «le problème (avec Gbagbo Ndlr) se pose».

« Je ne le connaissais pas avant que le problème ne se pose, j’étais à l’hôtel du golf, comment voulez-vous que je connaisse Ocampo alors que j’étais prisonnier à l’hôtel du golf pendant quatre (4) mois et demi. Mais quand la question donc du transfert de Laurent Gbagbo a été décidé et c’est plus tard d’ailleurs que bien évidemment il me fallait prendre des contacts avec monsieur Ocampo et c’est à ce moment-là que je l’ai connu. Laurent Gbagbo est un frère et un ancien président, nous attendons la suite, et il n’y a pas de commentaire particulier à faire », a clarifié le président, accompagné du premier ministre Amadou Gon Coulibaly et du  ministre Patrick Achi, pour répondre à la presse sur le perron de l’Élysée.

Le chef de l’État n’a par ailleurs boudé son plaisir pour recadrer à son tour Guillaume Soro qui, plus tôt à Abidjan, le reprenait en expliquant qu’il n’était pas « marxiste »comme le président le mentionnait.

« Guillaume Soro est un fils, je l’ai dit certains fils sont un peu rebelles, il faut leur donner le temps de s’assagir », a expliqué l’actuel pensionnaire du palais présidentiel.

Terminant, Alassane Ouattara est revenu sur les polémiques concernant le Franc CFA.

« Je ne veux pas faire manque d’humilité, moi j’ai été directeur des études de la banque centrale de l’Afrique centrale qui émet le Franc CFA, j’ai été vice-gouverneur, j’ai été gouverneur de la BCEAO, j’ai été directeur général adjoint du fond monétaire international, alors je crois qu’il faut que ce débat cesse. Que des gens en parlent sans savoir de quoi ils parlent. Le Franc CFA est notre monnaie, c’est la monnaie des pays qui ont librement consentis et qui l’ont mis en place de manière souveraine et ce, depuis l’indépendance. Le Franc CFA est plus ancien que l’euro et personne ne parle de l’euro et cela ne semble pas poser problème. Je ne comprends pas ce faux débat sur le franc CFA. Je tenais à le préciser », a affirmé Alassane Ouattara depuis Paris.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook