Home Politique Côte d’Ivoire : Début des discussions entre syndicats et ministère, le chef...

Côte d’Ivoire : Début des discussions entre syndicats et ministère, le chef de cabinet de Kandia plaide pour la levée ou la suspension du mot d’ordre de grève

Les syndicats de l’enseignement primaire et secondaire ce lundi (ph KOACI)

– Lundi 18 Février 2019 -Les discussions entre les syndicats de l’enseignement primaire et secondaire et le ministre de l’Education nationale ont démarré aujourd’hui comme constaté sur place par .

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Chef de cabinet du ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara.

Côte d'Ivoire : Début des discussions entre syndicats et ministère, le chef de cabinet de Kandia plaide pour la levée ou la suspension du mot d'ordre de grève

Abdoulaye Kouyaté a rappelé la vision de la ministre en engageant les discussions avec les syndicats.
Selon lui, il s’agit de la nécessité d’observer la trêve sociale signée par l’Etat et les Centrales et/ou Plateformes syndicales.
«Nos signatures nous engagent, en notre qualité d’acteurs du secteur sensible de l’Education –formation. Pour Madame le Ministre, nous sommes engagés tous dans une même dynamique de cogestion de l’école ivoirienne dans l’intérêt supérieur de l’enfant, cet être fragile qu’il nous faut éduquer et former. A ce titre, nous devons privilégier le dialogue social dans la recherche des solutions aux défis et aux crises qui surviennent malheureusement, » a expliqué M. Kouyaté. 
Au nom de Kandia Camara, il a exhorté les participants à observer des principes de base dans la conduite du dialogue social.
«Nous sommes avant tout des partenaires au-delà de nos statuts et, qu’au demeurant, nous nous devons mutuellement respect et courtoisie, »a-t-il précisé. 
Le Chef de cabinet souhaite que chacun mesure bien la mission commune qui est de préserver l’école ivoirienne d’une crise qui n’en finit pas en faisant tous preuve dès lors de probité intellectuelle, de transparence et de confiance les uns dans les autres. 
«En outre, il nous faut cultiver l’empathie et avoir l’amour envers les élèves qui sont à l’abandon et exposés à toutes sortes d’avatars du fait des grèves, » a ajouté M. Kouyaté.
Le Chef de cabinet a indiqué que l’attente du ministre est que le chronogramme de discussions entamé ce jour induise chez les syndicalistes la levée ou à tout le moins la suspension des mots d’ordre grèves. 
Il a promis en retour aux syndicalistes que Kandia Camara assumera toute sa responsabilité afin que les deux parties parviennent à un document où les différents points de revendication seront analysés et argumentés, précisant les niveaux de faisabilité, de sorte à conduire à des prises de décisions pérennes par le Gouvernement dans l’intérêt de tous. 
Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook