Home Politique Côte d’Ivoire : Conflit à Béoumi, Mamadou Koulibaly «si nous ne nous...

Côte d’Ivoire : Conflit à Béoumi, Mamadou Koulibaly «si nous ne nous levons pas, 2020 risque d’être chaotique »

Mamadou Koulibaly (Ph )

–Jeudi 16 Mai 2019– L’ancien président du parlement ivoirien Mamadou Koulibaly s’est prononcé sur le conflit intercommunautaire entre autochtone Baoulé et les allogènes « Malinké », qui a éclaté depuis hier à Béoumi.

Pour l’ancien ministre de Laurent Gbagbo, cette crise intercommunautaire est la résultante de l’exploitation du politique, comme toutes les crises qui se sont succédé en Côte d’Ivoire.

Dans un élément vidéo publié sur internet, le candidat déclaré pour le compte de son parti politique Lider a invité la population ivoirienne à jouer sa partition pour un véritable changement.

Pour lui, la réconciliation en Côte d’Ivoire est un échec. C’est pourquoi à 18 mois de la présidentielle, il faut commencer le recensement électoral en inscrivant les jeunes qui ont atteint 18 ans.

«Ne restez pas assis, c’est ensemble que nous devons créer une dynamique. Il faut commencer le recensement électoral en inscrivant les jeunes qui ont atteint 18 ans. Il y a 10 millions de jeunes qui ont atteint 18 ans et plus selon le dernier recensement général de la population. Notre liste électorale est à 6 millions et demi. Si ces six millions vont faire des bêtises ce sont les 25 millions qui vont payer le prix. La liste électorale doit être mise à jour, c’est une exigence constitutionnelle », a-t-il affirmé.

Ensuite Mamadou Koulibaly a demandé à la population ivoirienne de se lever tous pour faire pression sur le gouvernement pour la mise en place de la nouvelle commission électorale indépendante (CEI).

« Cette commission électorale qui conduit aux conflits, c’est celle dans laquelle les partis politiques sont assis autour de la table. Ils sont candidats et en même temps arbitres. Or la commission électorale que le gouvernement est en train d’essayer de mettre en place c’est exactement cette copie-là. On a eu plusieurs réunions à la primature autour de la commission électorale et le gouvernement n’a pas envie d’installer une commission électorale transparente, libre, indépendante pour organiser ces élections. Ça va encore conduire au clash», a laissé entendre le professeur.

Enfin il a demandé aux Ivoiriens de se lever pour réclamer une armée républicaine qui ne soit ni pour la cause des uns et des autres. Il a aussi demandé que la société civile puisse jouer son rôle en Côte d’Ivoire.

« Il faut une armée qui est pour la république et qui observe. Si nous ne nous levons pas pour ces exigences, alors 2020 risque d’être chaotique », a fait remarquer Mamadou Koulibaly.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook