Home Politique Côte d’Ivoire: Condamné à 12 mois d’emprisonnement pour des propos incitant à...

Côte d’Ivoire: Condamné à 12 mois d’emprisonnement pour des propos incitant à la haine diffusés sur Facebook

518

Adou et les avocats lundi à Abidjan (ph )

Côte d'Ivoire: Condamné à 12 mois d'emprisonnement pour des propos incitant à la haine diffusés sur Facebook

– Lundi 19 Mars 2018 –  Les auteurs des publications sur les médias sociaux appelant à la haine sont passibles de poursuites judiciaires conformément à la loi sur la cyber criminalité mais étrangement, pas les diffuseurs.

Preuve encore ce jour. L’auteur de la publication « il faut commencer à égorger les enfants des gendarmes, nous sommes en train de nous organiser ici à M’Bahiakro, » Yao Kouadio a été condamné ce jour au tribunal de première instance en son audience des flagrants délits à 12 mois d’emprisonnement à sortir d’une amende de 5 millions de FCFA. Le diffuseur n’a quant à lui fait l’objet d’aucune poursuite.

Le média social américain Facebook avait diffusé ses propos postés suite aux évènements douloureux survenus à M’Bahiakro.

Employé à l’UCAO depuis 2004, le prévenu a été reconnu coupable par le tribunal pour les faits qui lui sont reprochés , qui estime que cette condamnation servira de leçon aux utilisateurs des réseaux sociaux qui incitent les populations à la violence.

Cette sentence a été jugée exemplaire par le procureur de la république, Adou Richard-Christophe qui avait requis à l’endroit du prévenu une peine de 10 ans et un million d’amende.

Yao Kouadio Philippe doit remercier son conseil composé de défenseurs membres du conseil des avocats médiateurs qui ont essayé de polir son image, même s’il a reconnu que l’acte posé par son client est grave.

Le prévenu n’a pas pu justifier son acte à la barre ce jour. Il a tout simplement demandé au tribunal de lui accorder sa clémence.

Ses défenseurs avaient souhaité que l’Etat règlemente l’internet au lieu de punir.

Enfin, le media diffuseur des propos, le média social américain Facebook, n’a pas, pour sa part, été poursuivi par l’Etat ivoirien pour la diffusion de propos incitant à la haine.

Wassimagnon, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook