Home Politique Côte d’Ivoire: Bouaké, à propos du retour du PDCI-RDA au pouvoir en...

Côte d’Ivoire: Bouaké, à propos du retour du PDCI-RDA au pouvoir en 2020, un cadre de ce parti catégorique: «Le PDCI n’a pas besoin d’aide pour être au pouvoir»

668

– Dimanche 17 juin 2018 – À la faveur des futures échéances électorales, le délégué communal Bouaké Gbêkêkro du PDCI-RDA, N’guessan Lambert a effectué une tournée de sensibilisation et de mobilisation des militants du plus vieux parti de Côte d’Ivoire de sa délégation communale le vendredi 15 et samedi 16 juin 2018.

Dans les différentes sections où le délégué Lambert est passé (Kouassiblekro, Agbangnanssou, Mamian, N’dakro, Tsf, et Air France 3), c’est un message de vérité qu’il a délivré aux nombreux militants venus l’accueillir et l’écouter.
 Une adresse portée sur les élections de 2020 qui doivent permettre le retour du parti de Feu Félix Houphouët-Boigny à la tête de l’exécutif ivoirien. Cela passe nécessairement par l’obtention des pièces administratives et l’inscription sur la liste électorale.
Connu pour son franc parlé, le président de l’Association pour le Développement Économique et Social du Département de Bouaké (ADESBO) s’est adressé aux militants PDCI-RDA sans passer par le dos de la cuillère pour décortiquer l’actualité politique ivoirienne.
D’entrée de jeu, le cadre d’Agbangnanssou est revenu sur l’accord signé entre le PDCI- RDA et le RDR pour le compte des élections présidentielles de 2010 et 2015. 
« En 2010, le Président Henri Konan Bédié a demandé qu’on vote le Président Alassane Ouattara, on l’a fait sans hésiter, cela a été pareil en 2015 à travers l’appel de Daoukro. Dans cet accord, il était convenu que le PDCI allait présenter un candidat en 2020, mais à 2 ans de la présidentielle nos alliés veulent changer de posture », a expliqué le premier vice-président du conseil régional de Gbêkê aux nombreux militants PDCI-RDA, venus l’écouter malgré la pluie qui a arrosé les parcelles prêtes pour les travaux champêtres.
En outre, le candidat déclaré au poste de président du conseil régional de Gbêkê, N’guessan Lambert a tenu à préciser que : « S’il y a parti unifié aujourd’hui le PDCI va disparaître. Notre parti a travaillé dans le champ du RDR, c’est au tour du RDR de venir travailler pour le PDCI. En 2020 nous aurons notre candidat, au PDCI nous n’avons pas besoin d’aide pour être au pourvoir. Le Président Henri Konan Bédié a convoqué le bureau politique ce dimanche, nous irons l’écouter mais je ne pense pas qu’il va adopter le parti unifié », a-t-il martelé.
Aussi, a-t-il déploré les comportements malsains de certains cadres du plus vieux parti de la Côte d’Ivoire avant de les rappeler à l’ordre. 
« Aujourd’hui, il y a des enfants du parti qui sont allés travailler cher leur tuteur, ils sont tellement bien pris qu’ils ont oublié qu’ils ont un père quelque part, revenez à la maison même si vous n’êtes plus ministres, n’oubliez pas que vous pouvez occuper des postes au PDCI-RDA ».
Toutefois, il a vigoureusement invité les militants du parti et la population ayant l’âge de voter â aller se faire recenser lors de la révision de la liste électorale qui démarre le lundi 18 juin pour prendre fin le 24 juin prochain. 
« Si nous sommes tous inscrits sur les listes électorales, nous allons reprendre le pouvoir. Entrez dans les hameaux dites à vos frères et sœurs de se faire inscrire sur les listes électorales », a-t-il conclu. 
Cette tournée a permis de constater que dans certains villages Baoulés de plus de 5000 habitants, l’on enregistre au plus 400 électeurs. Un défi de mobilisation donc à relever. 
 Casimir Boh, Abidjan et une source sur place
 
Vous êtes abonnés Orange en Côte d’Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook