Home Politique Côte d’Ivoire : Blanchiment de capitaux, Sidiki Diakité «Notre pays va à...

Côte d’Ivoire : Blanchiment de capitaux, Sidiki Diakité «Notre pays va à l’émergence avec de l’argent propre»

Diakité jeudi à Abidjan (ph )
-Vendredi 07 Décembre 2018 – Le gouvernement ivoirien soucieux de rehausser l’image du pays sur la sphère économique et financière vient de lancer officiellement, ce jeudi 6 décembre dans l’amphithéâtre de l’Ecole Normale d’Administration(ENA), les travaux de l’évaluation Nationale des Risques (ENR) en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et financement du Terrorisme en Côte d’Ivoire.
Le coût des travaux de cet exercice préparatoire à l’évaluation, prévus pour s’achever à fin novembre 2019, est estimé à 60.000 dollars US, soit 30 Millions FCFA.
Selon le coordonnateur de l’ENR, Olivier Kouadio, cette procédure qui s’inscrit dans la stratégie du gouvernement de lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme, permettra de découvrir les faiblesses de l’État et de les corriger. Et de préciser que les travaux seront menés sur 12 mois par des groupes de travail composé de 170 personnes.

<< Il s'agit d'une procédure nouvelle qui sera réalisée pour la première fois dans notre pays par trois grands organes qui sont le comité d'Orientation stratégique, le secrétariat technique de l'ENR et le groupe de travail composé de 9 équipes. Chacune de ces équipes devra identifier les faiblesses de son champ d'intervention et faire des propositions dans un rapport. Et l'ensemble de tous ces rapports sera alors agrégé par le secrétariat technique dans un rapport d'ensemble pour constituer le rapport de l'ENR. Puis ledit rapport sera exploité par les autorités étatiques dans la.suite du processus.>> , a expliqué le coordonnateur de l’ENR. Ouvrant les travaux ,le parrain de la rencontre,le Ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité s’est voulu plutôt rassurant sur la situation du blanchiment des capitaux en Côte d’Ivoire.
<< Notre pays va à l'émergence avec de l'argent propre et débarrassé de toutes les menaces et vulnérabilités susceptibles de favoriser le terrorisme et son financement. >>, a laissé entrevoir le Ministre de l’intérieur .
Poursuivant, il a souligné l’importance de ce processus pour le pays, a indiqué que les résultats de l’ENR serviront à l’élaboration de la stratégie nationale qui sera adoptée par le gouvernement .Selon lui, cette opération permettra à terme à l’État de côte d’Ivoire de disposer d’une cartographie complète des risques en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et financement du terrorisme.
Il a rappelé, à cet effet, que depuis 2016, l’État de Côte d’Ivoire ,en vue de la réussite de cette évaluation,de laquelle dépend la relation économique et financière de tout Etat avec les grandes institutions financières, mène plusieurs actions préparatoires à l’ENR.
Entre autres, des ateliers relatifs à la conduite de l’ENR et à l’élaboration de la stratégie nationale et de l’évaluation mutuelle par les experts du Groupe International d’Actions contre le Blanchiment d’argent (GIABA), à l’attention des médias,des officiers de police judiciaire, magistrats, régies et institutions financières ainsi qu’aux banques, assurances et acteurs du secteur des industries extractives.
Dans la foulée, Sidiki Diakité qui se dit convaincu que le.pays relèvera tous les défis de la LBC/FT et être le second membre africain du Groupe d’Action Financière (GAFI) a exhorté les membres des groupes de travail à de fructueux travaux.
L’évaluation Mutuelle de la côte d’Ivoire se fera en février 2021.

Kouamé

Côte d'Ivoire : Blanchiment de capitaux, Sidiki Diakité «Notre pays va à l'émergence avec de l'argent propre»

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook