Home Politique Côte d’Ivoire : Béoumi, le GP-Paix de Lagou aux populations et autorités...

Côte d’Ivoire : Béoumi, le GP-Paix de Lagou aux populations et autorités « le pays n’a plus besoin de guerre après celle de 2002 à 2010 »

la délégation du GP-Paix à Béoumi échange avec les populations (Ph KOACI)

Côte d'Ivoire : Béoumi, le GP-Paix de Lagou aux populations et autorités « le pays n'a plus besoin de guerre après celle de 2002 à 2010 »

–Vendredi 24 Mai 2019– Depuis le conflit inter-communautaire qui a secoué Béoumi et occasionné plus d’une dizaine de morts et de nombreux blessés, acteurs politiques et personnalités se succèdent pour apporter leur soutien aux populations et aux autorités de la ville.

Ce jour le Groupement des Partenaires Politique pour la Paix (GP – Paix) d’Henriette Lagou était à Béoumi, comme constaté par .

Ce sont Konan Blé Oswald du CNDCI et Léon Véhi de l’UPN, membres du GP-Paix qui ont apporté au nom du groupement leur soutien aux autorités et aux populations.

Porteurs d’un message de Paix et de vivre ensemble, les deux présidents de partis politiques membres du Groupement des Partenaires politique pour la paix en l’occurrence Messieurs Konan Blé Oswald, président du Congrès National pour le Développement de la Côte D’Ivoire ( CNDCI ) et Léon Véhi, Président de l’Union pour le Progrès National ( UPN) ont effectué une mission d’écoute et de soutien aux sinistrés du conflit inter – communautaire qui a endeuillé plusieurs familles et enregistré une centaine de blessés dans le département de Béoumi, situé à environ 60 km à l’ouest de Bouaké.

Ils ont rencontré successivement les autorités militaires, préfectoral, les chefs de communauté Baoulé et Malinké, le Président des transporteurs, l’imam de la grande mosquée centrale, le député de la circonscription de Béoumi, l’honorable Yao Konan pour s’imprégner des situations qui ont prévalu entre communauté Baoulé et Malinké depuis le mercredi 15 mai 2019, jour du marché où l’affluence était au rendez-vous.

Après toutes ces rencontres avec la population les deux émissaires de la Coordinatrice du Groupement des Partenaires Politique pour la Paix, Madame Henriette Lagou (Présidente de RPC – Paix) et membre du partenariat politique disent avoir cerné « tous les contours de cette crise qui n’avait pas son sens », selon Oswald Konan Blé qui conduisait cette délégation.

Pour lui la Côte d’Ivoire n’a plus besoin de guerre après celle de 2002 à 2010.

Il a demandé aux communautés de se faire mutuellement confiance, se pardonner et régler tous les différents pacifiquement.

Aux autorités militaires et préfectorales il a salué la promptitude, l’efficacité et la sagesse avec lesquelles cette crise a été circonscrite.

 
 

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook