Home Politique Côte d’Ivoire : Aux côtés de la JEDS, la jeunesse du parti...

Côte d’Ivoire : Aux côtés de la JEDS, la jeunesse du parti de Bédié cogne Ouattara « le PDCI qui a aidé Alassane Ouattara à venir au pouvoir, ne veut plus de lui en 2020 »

116

Innocent Yao samedi à Anono (ph KOACI)
– Samedi 15  septembre 2018 – La jeunesse du parti démocratique de Côte d’Ivoire (JPDCI) était l’invité de marque de celle de l’EDS ce samedi 15 septembre 2018 au terrain d’Anono village.

Cette tribune offerte à la JPDCI rurale a été mise à profit pour consacrer le divorce consommé avec leur ancien allié Alassane Ouattara, lui ce soir arrivé à Doha (capitale du Qatar, ndlr).

Côte d'Ivoire : Aux côtés de la JEDS, la jeunesse du parti de Bédié cogne Ouattara « le PDCI qui a aidé Alassane Ouattara à venir au pouvoir, ne veut plus de lui en 2020 »

Lors de son message, Innocent Yao, premier responsable de la JPDCI rurale n’a pas été tendre avec le chef de l’État.

Pour lui, son parti qui a aidé Alassane Ouattara à venir au pouvoir ne veut plus entendre parler de ce dernier en 2020.

« Les Ivoiriens connaissent aujourd’hui le problème de la Côte d’Ivoire et en 2020, il faut mettre fin à ça. Le PDCI qui a aidé Alassane Ouattara à venir au pouvoir, ne veut plus de lui en 2020 », a-t-il affirmé.

Innocent Yao qui a marqué sa solidarité à la JEDS pour les combats à venir, a aussi réclamé la refonte de la commission électorale indépendante (CEI), organe du parti au pouvoir selon l’opposition.

« Je remercie cette mobilisation exceptionnelle. La présence de la JPDCI à cette rencontre d’aujourd’hui montre que tous les Ivoiriens sont ensemble. Nous nous sommes levés aujourd’hui pour prendre notre destin en main avec la jeunesse d’EDS. Quand on est unis, on peut aller partout. Il y a un temps pour faire la réconciliation. Nous, notre position est claire.

Il faut réformer la CEI pour ne plus qu’il y ait des morts dans notre pays. Et cela doit se faire avant les élections locales. Aujourd’hui considérez que nos destins sont liés. C’est dans l’Union et la solidarité que nous pouvons atteindre nos objectifs.

Avec la JEDS, nos destins se sont croisés et nous allons mettre en place des stratégies, nous jeunes de Côte d’Ivoire pour prendre nos destins en main », a-t-il conclut.

Jean Chrésus pour

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook