Home Politique Côte d’Ivoire: Assoa Adou «après 8 ans, la Côte d’Ivoire est malade,...

Côte d’Ivoire: Assoa Adou «après 8 ans, la Côte d’Ivoire est malade, le FPI ira rencontrer toutes les formations politiques, je ne suis pas SG pour m’occuper du couple Gbagbo»

Assoa Adou et Simone Gbagbo (Ph )

– Samedi 20 Avril 2019 – Le secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) tendance «Gbagbo ou rien» était ce jour l’invité de « la radio la paix ».

Sur ses ondes Assoa Adou a affirmé que la Côte d’Ivoire va très mal et que le FPI ira à la rencontre de toutes les formations politiques pour que le pays aille de l’avant.

L’ancien ministre de Gbagbo a encouragé le pouvoir d’Abidjan à aller dans le sens de la réconciliation afin de décrisper le climat politique ivoirien.

Sur la question de l’élection présidentielle de 2020, Assoa Adou a une fois de plus réaffirmé la volonté du FPI à aller à ce scrutin tout en réclamant la réforme de la commission électorale indépendante (CEI)

« Nous participons à la vie politique du pays. Nous avons boycotté les élections pour dire au pouvoir qu’il fallait que les discussions autour de la vie politique doivent tous nous concerner. Nous allons participer aux élections de 2020. Nous demandons dans ce sens la refonte de la CEI. Nous demandons une véritable Refonte », a-t-il indiqué.

Pour Assoa Adou, le pays va mal alors que le pouvoir veut faire croire que tout va bien.

« Le pays est surendetté et ce sont nos petits enfants qui supporteront tout ça. Le pouvoir veut faire croire que tout va bien alors que le pays est malade », a-t-il dit.

Sur la question de la relation de couple entre Gbagbo et Simone, le secrétaire général du FPI « Gbagbo ou rien » n’a pas voulu se prononcer.

Pour lui, il est à son poste pour s’occuper du parti et non du couple Gbagbo

« Je ne suis pas Secrétaire Général du FPI pour m’occuper du Couple Gbagbo. Les gens racontent ce qu’ils veulent raconter mais nous ne sommes pas militants pour nous occuper de la relation du couple Gbagbo », a-t-il déclaré.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook