Home Politique Côte d’Ivoire: Adjoumani tacle Billon et Guikahué, «On ne peut pas rendre...

Côte d’Ivoire: Adjoumani tacle Billon et Guikahué, «On ne peut pas rendre un hommage à Bédié en utilisant un langage féroce»

253

Adjoumani lundi à Abidjan

–Mardi 13 Mars 2018 – La guéguerre entre le PDCI et le RDR a pris une autre proportion lors des manifestations organisées par les deux principaux partis qui composent encore le RHDP au pouvoir, à Yamoussoukro et à Abidjan.

Dans la capitale politique et administrative, Jean Louis Billon et Maurice Kacou Guikahué ont été sans pitié pour le parti de Ouattara qu’il suspecte de manœuvrer pour faire croire à un parti unifié avec le PDCI visant à présenter un candidat RDR à la présidentielle de 2020.

Ils ont de fait marqué leur désaccord pour le parti unifié tant voulu par le mouvement de la case verte, tout en affichant les ambitions du parti de Bédié pour la présidentielle de 2020.

La réaction ne s’est pas fait attendre du côté du RDR , et c’est l’homme d’affaire Adama Bictogo qui a qualifié Jean Louis Billon de « politicien de salon » et Guikahué « d’irresponsable » lors d’un meeting à Abidjan.

Le ministre des ressources animales et halieutiques Kobenan Kouassi Adjoumani, issu du PDCI mais rangé aux côtés du clan Ouattara, lors d’une séance de travail ce lundi avec le maire d’Assuefry Kouabenan Yéboua Ceverin et le conseil municipal à la salle de réunion de la mairie de ladite ville, s’est, sans surprise, insurgé contre une telle situation « mettant en mal la cohésion au sein du RHDP », avant, là encore sans surprise, de s’attaquer à Billon et Guikahué.

L’appli Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

« Au moment où nous sommes en train de parler d’élection sénatoriale où il faut aller en RHDP, il y a des voix qui s’élèvent pour vraiment mettre à mal notre cohésion. Pour mettre à mal le RHDP, pour mettre à mal notre volonté d’être ensemble », a indiqué le ministre.

Celui qui est conspué par l’entourage de Bédié dénonce des « déclarations incendiaires » de nature à mettre à mal la cohésion sociale.

« On peut parler de poste de ministre, de poste de DG, de poste de PCA et de bien d’autres choses, mais ces postes ne sont pas plus importants que la vie de la Nation parce qu’il s’agit de sauver un pays qui pendant plus de 10 ans est tombé dans une crise. Et vous avez souffert pendant que nous étions au Golf. On a vu nos parents quitter Bondoukou, Bouna et perdre la vie en cours de route. Et il y a des gens aujourd’hui qui veulent allumer le feu. On ne peut dire qu’on rend un hommage à un homme modéré comme le Président Henri Konan Bédié, à un homme sage en utilisant un langage féroce. On ne peut pas aller rendre hommage à une illustre personnalité comme le Président Henri Konan Bédié en étant agressif. Lorsqu’il y a un problème dans une famille, c’est à la maison que le problème se règle, ce n’est pas en public. Si vous allez régler le problème en public, devant les ennemis, c’est que vous ne voulez pas que le problème se règle. Or demain, quand on va dire qu’il y’a une crise en Côte d’Ivoire, ceux qui ont allumé le feu vont prendre leurs véhicules ou des avions pour aller ailleurs. Ils vont venir semer la zizanie dans l’esprit des gens et après ils se sauvent » a-t-il poursuivi.

Le ministre lance un appel à tous ceux qui sont épris de paix, de dialogue, de s’accorder pour faire échec à toute personne qui voudra allumer le feu en Côte d’Ivoire.

« Ce que je dis est d’autant plus important que le Président Henri Konan Bédié et le Président Alassane ont toujours dit que pour des sujets, dans le cadre du RHDP qui doivent prêter à des incompréhensions, laissez-nous les régler. Mais moi je suis, le porte-parole du Président Henri Konan Bédié, du PDCI et du RHDP. Quand mon patron me parle, c’est ce que je suis », a conclu le ministre.

Rappelons que pour 2020 et comme « retour de politesse » après deux soutien successif aux dernières présidentielles, le PDCI compte sur un soutien du RDR.

Hélas, au regard de manoeuvres observées et de déclarations inquiétantes, le PDCI suspecte une troisième candidature d’Alassane Ouattara ou d’un de son clan.

Donatien Kautcha, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d’Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook