Home Politique Côte d’Ivoire : A Lakota, Lida Kouassi Moïse remercie encore Ouattara et...

Côte d’Ivoire : A Lakota, Lida Kouassi Moïse remercie encore Ouattara et annonce qu’il ira à la Haye pour revenir avec Gbagbo

254

Lida samedi à Lakota (ph KOACI)

– Samedi 22 Septembre 2018 – Plus d’un mois après sa libération suite à l’ordonnance d’amnistie prise par le chef de l’État Ivoirien, l’ex-ministre Lida Kouassi Moïse a été honoré ce samedi 22 septembre 2018 lors d’une cérémonie de purification à Lakota, comme constaté sur place par KOACI.

En face de plusieurs cadres de la branche du front populaire ivoirien (FPI) dirigé par Aboudramane Sangaré et de son neveu, actuel maire de Lakota, Samy Mehry, Lida Kouassi Moïse a une fois de plus remercié le chef de l’État Alassane Ouattara, avant d’inviter les Ivoiriens au pardon et à la réconciliation.

« Permettez-moi de remercier le chef de l’État Alassane Ouattara d’avoir pris cette décision salutaire.
Il s’agit d’une décision salutaire qui était réclamée et attendue par la grande majorité des Ivoiriens. Le Chef de l’État a fini par entendre la voix du peuple et par notre libération il a posé de bons actes qui vont à l’endroit de la réconciliation nationale. Il revient de le remercier.

Depuis 1999 , la Côte d’Ivoire a connu la guerre. La region du grand ouest depuis le pays wê jusque dans le pays GODIE a payé le lourd tribut. Elle a été dévasté avec de nombreuses pertes en vies humaines. La fracture sociale est aujourd’hui présente. Aujourd’hui les frères d’hier se regardent en ennemi.
L’heure est donc à la réconciliation vraie. L’heure est venue pour sortir de la folie meurtrière pour emprunter enfin les voies du pardon, de la tolérance et de la paix. L’heure est venue pour vivre la culture démocratique.
Nous devons donc nous approprier le droit à la tolérance et le respect de l’ordre constitutionnel, démocratique et républicain que la Côte d’Ivoire s’est donnée. C’est la tolérance qui permettra de nous unir.
Cette vertu cardinale de la démocratie garantit le respect des lois que nous nous sommes donnés. Les contradictions se résolvent dans le dialogue et non point par la force et la violence », a-t-il indiqué

Pour Lida Kouassi Moïse, l’autre valeur essentielle de la démocratie est le respect de l’ordre constitutionnel et républicain. Il affirme que le pouvoir se donne par le peuple et ne peut être acquis par la force des armes et contre la volonté du peuple.

L’ex-ministre de Gbagbo plaide pour que le chef de l’État terminé ce qu’il a commencé en libérant les prisonniers militaires.

« Il faut encourager Alassane Ouattara à continuer ce qu’il a commencé.
Qu’il libère tous les camarades prisonniers militaires et qu’il favorise le retour de tous nos camarades exilés.
Il faut fermer cette parenthèse.
J’ai été torturé, menotté, ligoté et humilié publiquement. On m’a arraché tous mes biens. On a pillé mes résidences d’Abidjan et incendié celle de Lakota. Ils ont dégelé mes comptes. Ça suffit.
Ceux qui sont au pouvoir doivent arrêter l’exclusion. Nous ne voulons pas qu’une seule communauté instaure son hégémonie au haut de l’État. C’est pour toutes ses raisons que nous demandons à Ouattara de dresser la table d’un dialogue inclusif et constructif afin d’aplanir toutes les questions de la crise. Nous espérons être entendus dans ce plaidoyer » fait-il remarquer.

Terminant, Lida Koumassi Moïse a annoncé qu’il ira à la Haye la troisième semaine du mois d’octobre rencontrer l’ex-président Laurent Gbagbo et espère revenir avec lui.

« J’informe que je me rendrai dès la 3e semaine du mois d’octobre à la Haye au nom du peuple du Lôh Djiboua pour saluer le président Laurent Gbagbo.
Je me rendrai à la Haye pour le saluer avec l’espoir d’être parmi les 1ers à le voir sortir de prison. Que les divines providences me feront l’honneur d’être avec lui dans l’avion qui le ramènera en Côte d’Ivoire » a-t-il conclu.

Jean chrésus pour

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook