Home Politique Côte d’Ivoire : A Daoukro, recevant les populations du N’zi, Bédié les...

Côte d’Ivoire : A Daoukro, recevant les populations du N’zi, Bédié les invite à ne pas s’attarder sur les désertions et à rester focaliser sur la victoire du PDCI en 2020

Henri Konan Bédié recevant à Daoukro les populations du N’zi Search N’zi (Ph KOACI)

Côte d'Ivoire : A Daoukro, recevant les populations du N'zi, Bédié les invite à ne pas s'attarder sur les désertions et à rester focaliser sur la victoire du PDCI en 2020

–Samedi 25 Mai 2019– Le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié a reçu ce samedi 25 mai 2019 à Daoukro les cadres et populations de la région du N’zi, comme constaté par .

L’ex-président a profité de sa rencontre avec ses hôtes pour revenir sur la question des désertions des cadres du PDCI qui ont viré au RHDP unifié.

Bédié a souhaité qu’au nom de la démocratie et de la consolidation de l’état de droit en Côte d’Ivoire, que ses partisans ne s’attardent pas sur ces désertions.

Pour lui, ces derniers ont adhéré à ce parti Unifié RHDP par contrainte et par le chantage éhonté exercé sur eux par les tenants de ce parti.

« Vous constatez, avec moi, au regard de votre détermination et mobilisation de ce jour, que l’on peut échapper aux contraintes et autres chantages d’où qu’ils viennent.
Grâce à votre courage et à votre loyauté, notre grand parti est résolument engagé pour reconquérir, l’année prochaine, le pouvoir d’Etat.
En conséquence, je vous invite à vous consacrer, sans relâche, à l’opération d’adhésion de nouveaux militants, plus jeunes et plus conquérants qui représentent, heureusement, plus du tiers du corps électoral », a-t-il indiqué.

Le sphinx de Daoukro a profité de cette rencontre pour dire sa part de vérité à ceux qui font allusion à un « PDCI de Daoukro ». Bédié a soutenu que son parti est un parti national.

Convaincu que Daoukro a été le haut lieu de la résistance, où les membres statutaires de son parti ont su et pu faire échouer le projet de liquidation judiciaire du PDCI-RDA, Bédié a précisé que ce projet était porté par les tenants du parti unifié RHDP, comprenant certains militants et cadres du PDCI-RDA, dont ceux de la région du N’zi.

« Le PDCI-RDA est éternel. Ce qu’il a pu faire hier pour les Ivoiriens et les Africaines, il le refera demain.
Si quelques-uns trahissent et nous quittent comme au temps colonial, des milliers les remplacent pour porter notre victoire le jour J.
C’est pourquoi, il vous revient, dès à présent, d’investir vos différentes localités pour participer aux côtés des délégués départementaux et communaux à toutes les missions et activités », a-t-il dit à ses hôtes.

L’ancien président ivoirien est également revenu sur les affrontements inter-communautaires Béoumi.

Pour lui, il a été constaté, comme ce fut le cas à Béoumi et ailleurs, que ces détenteurs illégaux d’armes à feu en ont fait usage, en toute impunité, contre d’autres citoyens sans défense et qui n’ont pu bénéficier à temps d’assistance de la part de l’État, sensé les protéger.

« Le bilan de ces heurts, en termes de préjudices matériels et de pertes en vies humaines n’honore pas notre nation, en quête d’une tranquillité de vie et d’un exercice sain de la démocratie. Enfin, au nom de la recherche et de l’obtention d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire, je ne peux clore mon intervention, sans en appeler à la responsabilité des pouvoirs publics d’entamer et de réussir, avant l’élection présidentielle d’octobre 2020, l’opération de désarmement », a conclu Henri Konan Bédié.

 
 

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook