Home Politique Côte d’Ivoire: 3è mandat de Ouattara, un parti demande à l’opposition de...

Côte d’Ivoire: 3è mandat de Ouattara, un parti demande à l’opposition de se mettre au-dessus des orgueils dans l’intérêt général

–Vendredi 8 Février 2019 –La question du troisième mandat ou non de l’actuel chef de l’État occupe les débats.

Si pour l’heure, Alassane Ouattara ne s’est pas clairement prononcé sur sa volonté ou non de briguer un troisième mandat en 2020, rien ne laisse prévoir que ce dernier selon le développement de l’actualité n’affichera pas son désir de briguer un autre mandat.

L’Union pour le progrès national (UPN) qui s’inquiète du « comportement autoritaire du régime tendant à caporaliser et manipuler la CEI, la justice, faisant de la RTI la télévision privée du RHDP, a dans une déclaration transmise ce vendredi 8 février à , appelé les partis d’opposition à se mettre au-dessus des orgueils, des intérêts individuels, des courants idéologiques et des problèmes de personnes dans l’intérêt général des peuples de Côte d’Ivoire qui souffrent déjà de trop.

« l’UPN s’insurge contre tout esprit de vouloir ramener la classe politique ivoirienne au parti unique, ce qui est justifié par la division des partis en, opposition en l’occurrence le PDCI, le PIT, l’UPCI, le MFA etc. qui se trouvent pour la plus part en même temps au RHDP et en opposition. Tous les partis de l’opposition doivent se mettre au-dessus des orgueils, des intérêts individuels, des courants idéologiques et des problèmes de personnes dans l’intérêt général des peuples de Côte d’Ivoire qui souffrent déjà de trop. Ces peuples pris en otage par ce régime qui leur imposent des élus, loin des actions sociales d’assistance des populations pour une richesse partagée, l’infraction est totale dans notre pays dû au manque de stratégies de planification d’une politique démographique adéquat. Les ivoiriens sont dépouillés de leur pouvoir d’achat. Les prix de produits agricoles sont totalement déséquilibrés », a déclaré Léon Vehi, président de l’UPN.

Pour lui, l’opposition restée orpheline depuis plus de dix ans doit manifestement se déterminer autour de Bédié

« Nous sommes à un autre moment d’écrire une nouvelle histoire de notre pays qui consiste à conduire la Côte d’Ivoire à une élection présidentielle de transition en 2020. Seul gage de retrouvailles de tous ses enfants et de l’unité nationale » a-t-il fait savoir

Jean Chresus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook