Home Politique Côte d’Ivoire : 24H après sa démission Soro « je suis soulagé,...

Côte d’Ivoire : 24H après sa démission Soro « je suis soulagé, Je n’aurai plus à être astreint au devoir de réserve, je vais aller chercher le fauteuil pour m’assoir dedans »

Guillaume Soro

– Samedi 9 Février 2019 – 24 H après « avoir sacrifié » son poste de président de l’assemblée nationale pour comme le disait-il préserver la paix, la réconciliation, Guillaume Soro sort une fois de plus de son silence.

«Je vais rendre le tabouret et je vais aller chercher le fauteuil pour m’asseoir dedans ça sera plus confortable de m’asseoir dans le fauteuil », affirme l’ancien président du parlement Ivoirien dans une vidéo de 3 minutes transmise ce samedi 9 février à et publiée sur internet.

Pour Guillaume Soro après toutes les épreuves traversées, il a acquis la conviction que n’arrive à l’homme ce que Dieu permet.

Le député de Ferkessédougou (Nord) affirme également que depuis deux ans, il s’était préparé à cette éventualité. Guillaume Soro qui se dit soulagé par cette démission déclare qu’il n’aura plus à être astreint au devoir de réserve.

« Depuis deux ans, depuis mai 2017, je me suis préparé à cette éventualité. Je suis soulagé parce que vous ne pouvez pas imaginer le poids du fardeau que je ressentais sur mes épaules. Je suis un indépendant. Je ne dirai pas que je suis un insoumis, mais je suis indépendant fondamentalement. Je n’aurai plus à être astreint au devoir de réserve. Parce que le président Ouattara l’a voulu avec insistance. Je ne veux pas amener la Côte d’Ivoire dans une situation de crise. C’est pourquoi j’ai décidé de ne pas aller à la radicalisation comme me l’ont conseillé beaucoup de gens, ni à l’affrontement, je veux éviter ça », a-t-il déclaré.

L’ancien Premier ministre d’Alassane Ouattara et de Gbagbo conclut en affirmant que sa vie politique ne fait que commencer.

« Quand certaines personnes vous font confiance pour un jour prétendre diriger le pays, vous ne souhaitez pas le voir détruit. Donc vous vous sacrifiez pour le pays. Ma vie politique ne fait que commencer. C’est le début, on n’a rien fait encore », fait-il remarquer

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook