Home Politique Candidatures aux législatives ivoiriennes: le parti de Gbagbo “a forcé la main’’...

Candidatures aux législatives ivoiriennes: le parti de Gbagbo “a forcé la main’’ à certains de ses militants (Cadre)

39
SHARE

Le Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire, a forcé la main à certains de ses militants pour faire d’eux des candidats aux élections législatives du 18 décembre, a affirmé mercredi Raymond Abouo N’dori, vice-président de la formation politique fondée par l’ancien président Laurent Gbagbo.

“Je remercie nos candidats. Je leur demande de s’armer de courage parce que ce n’est pas facile d’être candidat. Surtout pour ceux dont on dû un peu forcer la main", a déclaré Abouo N’dori Raymond, lors d’un séminaire de formation des candidats du FPI aux prochaines législatives.

Dans son discours d’ouverture, l’ancien ministre de la Santé sous M. Gbagbo n’a pas avancé les raisons de ce "forcing", mais selon un proche de Pascal Affi N’guessan, leader du FPI, des militants évoquaient le manque de moyens financiers.

“Certains candidats ont clairement indiqué qu’ils n’avaient pas d’argent pour mener campagne’’, a confié cette source, sous couvert d’anonymat.

Après le dépôt des dossiers, 188 candidatures parrainées par le FPI ont été validées sur un total de 210 déclarées à la Commission électorale indépendante (CEI).

“Le FPI a décidé d’aller à toutes les élections où il y a des postes à prendre’’, a rappelé M. Abouo, selon qui, “l’objectif’’ pour son parti “est d’avoir un groupe parlementaire’’ après le scrutin.

Serge Alain KOFFI

abidjan.net