Home Politique Candidature de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité : le plaidoyer...

Candidature de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité : le plaidoyer du gouvernement ivoirien devant la tribune de la francophonie

62
SHARE

Présente à Antananarivo, la capitale de Madagascar, à la faveur de la 16e rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement de l’espace francophone, la délégation ivoirienne, conduite par le ministre auprès du Président de la République chargé des Jeux de la francophonie, Robert Beugré Mambé, et composée des ministres Albert François Amichia, Sidi Touré et Maurice Bandaman, a échangé avec le corps diplomatique accrédité ainsi qu’avec les chefs de délégations présents à Antananarivo. La rencontre s’est déroulée autour d’un cocktail offert par le Président Alassane Ouattara, le jeudi 24 novembre, à l’hôtel Sheraton. Au cours de cette rencontre qui a enregistré la présence du Premier ministre, M. Olivier Mahafaly, et du président du parlement, Max Rakoto Mamouzi, Robert Beugré Mambé a sollicité le soutien de la communauté francophone, en vue d’obtenir le poste de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies. La Côte d’Ivoire, a-t-il fait savoir, a adhéré, en septembre 1960, au Conseil de sécurité de l’Onu et siégé par deux fois avant de présider, en 1994, la 49e session de son Assemblée générale. « Vingt-cinq ans après sa dernière participation et toujours désireuse d’assumer les responsabilités qui lui incombent au plan international, elle est candidate au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, pour la période 2018 2019. Pour apporter son expérience et participer à l’effort de paix à travers le monde. La candidature de la Côte d’Ivoire bénéficie du soutien unanime et a été endossée par la CEDEAO et par l’Union Africaine et est ainsi portée par toute l’Afrique », a-t-il fait savoir devant quelque 500 invités venus des cinq continents. Comme justificatif de cette candidature, Robert Beugré Mambé explique que la Côte d’Ivoire est « candidate pour partager sa philosophie, ses expériences et son engagement en faveur de la paix et de la sécurité dans le monde. C’est pourquoi je plaide au niveau de la grande famille francophone pour le soutien sans faille de tous les membres à la candidature de mon pays à ce poste de membre non permanent et je compte sur votre solidarité envers la Côte d’Ivoire et votre soutien militant en faveur de mon pays qui est pour vous tous un pays ami », a-t-il conclu sur cette question. L’autre point a concerné les prochains jeux de la francophonie qui se dérouleront à Abidjan et pour lesquels il a encouragé les pays non encore formellement enregistrés. Pour sa part, le Premier ministre malgache a exprimé son soutien à la Côte d’Ivoire quant à sa candidature au poste souhaité à l’ONU et appelé la communauté francophone à s’unir comme un seul homme derrière Abidjan. Notons la présence à ces différentes activités de nos ambassadeurs, leurs Excellences Abdou Touré, Djadan Koffi Amos et le consul honoraire Mohamed Khachad. Il faut aussi signaler la forte présence à ce rendez-vous de Madagascar du CEPICI, du Conseil café cacao, de la Commission nationale de la francophonie et, bien évidemment, de la Commission nationale des jeux de la francophonie.

abidjan.net