Home Politique Après la sortie de Bédié : Grosse colère dans le camp Soro

Après la sortie de Bédié : Grosse colère dans le camp Soro

167
SHARE

Derrière la joie d'un propos de Bédié qui affirme que ''Soro est mon protégé'', se cache également une colère sourde, qui trouve son fondement dans cette autre phrase de Bédié : « Guillaume Soro n'est pas intéressé par 2020, il me l'a dit. Il est jeune et il a le temps d'attendre. Il est bien là où il est ».

Ces derniers propos du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), tenus dans une interview parue hier, lundi 19 juin 2017, dans l'hebdomadaire panafricain ''Jeune Afrique'', ont fait l'effet d'une douche froide dans le camp Soro. Certes, le chef du Parlement a réagi en appréciant le fait que Bédié le considère comme son protégé, mais du côté de ses partisans, ce n'est pas la grande joie. Les ''Soroïstes'', qui ont vigoureusement réagi sur les réseaux sociaux, notamment facebook, ont dénoncé la sortie de Bédié, qui ''ligote'' leur leader par rapport à ses ambitions présidentielles en 2020. Ce n'est un secret pour personne que les nombreux partisans de Soro sur les réseaux sociaux sont lancés dans une large campagne de promotion de la candidature de leur leader à la présidentielle d'octobre 2020.

Donc, ils s'en prennent systématiquement à tout ce qui est susceptible de contrarier ces ambitions. Sur facebook par exemple, on peut y lire : « Bédié est-il devenu le porte-parole de GSK (Guillaume Soro Kigbafory) ? ''Il m'a dit que 2020 ne l'intéresse pas''. S'il t'avait dit le contraire, qu'aurais-tu fais ? ». « Lui Bédié, ne veut pas de Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix), mais souhaiterait que le candidat de 2020 soit de son parti. Lui, il a vu Soro où ? C'est Soro nous on veut ». Un autre Soroïste ajoute, sur le ton de l'ironie : « On vous dit que la politique, c'est la saine appréciation des réalités du moment. S'il t'a dit qu'il n'était pas intéressé par 2020 et que maintenant il s'y intéresse, où est le problème ? Ce qui est sûr, en 2020, nous, on ne connaît que Soro pour mettre de l'ordre en Côte d'Ivoire ».

En gros, sur la toile, les réactions hostiles à la sortie de Bédié sont nombreuses dans le camp de Soro. Que disent les proches du concerné et du concerné lui-même ? Franklin Nyamsi, conseiller spécial du chef du Parlement ivoirien, a tenté de lancer des fleurs à Bédié, dans une tribune qu'il a rédigée et qui est disponible sur sa page facebook. « Quand Henri Konan Bédié défend le combat de Guillaume Soro ! Analyse », est le titre de cette tribune du professeur de philosophie résidant en France. Pour lui, l'objectif que recherchait l'intervieweur, c'était d'obtenir de Bédié des propos qui incriminent Soro dans le dossier de la découverte de la cache d'armes au domicile privé de son chef du protocole, Kamaraté Souleymane alias Soul to Soul. « Toutes leurs tentatives se solderont par un échec cuisant, face à un Henri Konan Bédié ferme, digne et cohérent dans ses répliques. On retrouve ici Bédié en défenseur des justes, en juriste républicain respectueux de la présomption d'innocence, et en politique conscient de l'importance du secret défense pour la sécurité de son pays », indique M. Nyamsi, qui ajoute : « Ici, le président Bédié se dresse ouvertement en protecteur du chef des députés ivoiriens ».

Interrogé par téléphone hier, lundi 19 juin, sur la sortie de Bédié, le président du Réseau des amis de Côte d'Ivoire (Raci), le député Kanigui Soro Mamadou nous a ramené à Guillaume Soro. Pour ce fidèle parmi les fidèles de Soro, c'est le président de l'Assemblée nationale qui peut réagir à la sortie de Bédié, étant entendu qu'il a été nommément cité par celui-ci. Justement, sur la question, le chef du Parlement n'est pas resté muet. Il a livré sa position sur ses pages facebook et twitter. Soro s'est montré ''reconnaissant'' à Konan Bédié, qui le considère comme son protégé à ce tournant décisif qu'il traverse avec des attaques depuis quelques semaines. « Dans cette période d'épreuve pour moi, ma famille, mes proches et mes amis, où certains spéculent sur la meilleure façon de me noyer définitivement, le président Bédié, qui est reconnu pour choisir ses mots avec soin, déclare au cours d'une récente interview ceci: "Guillaume Soro est mon protégé… Je lui fais confiance." La qualité et la profondeur de tels propos, comme vous l'imaginez, n'ont pu m'échapper. Je tiens surtout à lui dire ma reconnaissance pour la confiance », a écrit le député de Ferkessédougou, qui s'est honoré de la sortie du président du Pdci-Rda et par ailleurs président du praesidium du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), coalition politique au pouvoir.

Yacouba DOUMBIA

En savoir plus sur : http://www.linfodrome.com/vie-politique/32490-apres-la-sortie-de-bedie-g...


Source : Africatime CI