Home International RDC : Présidentielles 2018 – 53% des résultats compilés, le pays toujours...

RDC : Présidentielles 2018 – 53% des résultats compilés, le pays toujours dans l’attente du nom du successeur de Kabila

Corneille Nangaa, président de la Ceni @ RFI

RDC (APN) – La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a affirmé hier ne pas être en mesure de communiquer les résultats de la dernière présidentielle qui s’est déroulé le 30 décembre 2018. Elle assure toutefois en avoir rassemblé 53%. 

Le climat en RDC reste tendu. Le peuple congolais, dans l’attente des résultats définitifs de la dernière élection, retient son souffle. Une fois encore, le calendrier électoral n’a pas été respecté. En effet, la Ceni a indiqué, dimanche 6 janvier, ne pas pouvoir publier les résultats de la présidentielle de décembre 2018. En cause, un retard dans la compilation des résultats. Pour l’heure un peu plus de la moitié des résultats ont été reçus. Cependant, l’institution électorale affirme ne pas pouvoir s’avancer ni donner les tendances.

Dès lors, elle appelle les populations au calme et à la patience. Un appel qui passe mal, compte tenu qu’aucune date officielle n’a été annoncée. Pourtant, Corneille Nangaa, président de la Ceni, se veut rassurant. « les choses évoluent plutôt bien », a-t-il affirmé révélant également faire l’objet de menaces nationales et internationales.

Si la Ceni ne souhaite pas s’avancer quant aux premières tendances, l’Eglise catholique, elle, affirme une nette avance d’un candidat. Elle base ses dires sur les résultats obtenus suite à ses observateurs déployés dans le pays. Du côté du pouvoir en place, la sérénité semble être au rendez-vous. En effet, Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin de Kabila, s’est dit confiant. Même son de cloche pour l’opposition, qui croit durent comme fer en une transition démocratique avec Martin Fayulu ou Felix Tshisekedi.

Ces élections sont attentivement scrutés par les observateurs internationaux qui craignent notamment des heurts en cas de contestation de résultat. A cet effet, le président américain Donald Trump a envoyé 80 militaires pour parer aux éventuels troubles.

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook