Home International Malgré des progrès, l’Afrique toujours en retard sur les énergies renouvelables

Malgré des progrès, l’Afrique toujours en retard sur les énergies renouvelables

147
SHARE

Près de la moitié des pays d’Afrique subsaharienne sont très en retard par rapport au reste du monde en matière d’accès aux énergies renouvelables. Selon un rapport de la Banque mondiale publié mercredi 15 février, plus d’un demi-milliard de personnes sont toujours privées d’électricité de qualité, soit les deux tiers de la population africaine. Ces personnes se rabattent sur les lampes kérosène ou les bougies qui posent des problèmes pour la santé humaine, précise le rapport. Malgré tout, des progrès notables ont été réalisés ces dernières années à travers le continent.

Un projet en particulier, baptisé « Lighting Africa », « Eclairer l’Afrique », permet désormais à plus de 15 millions d’Africains des zones les plus reculées d’être alimentés en électricité, grâce à l’énergie solaire, une ressource dont le continent ne manque pas. Et l’objectif est d’atteindre 250 millions de personnes de plus d’ici 2030.

Cette initiative a été lancée il y a dix ans au Ghana et au Kenya. Depuis donc, de nombreux foyers africains au Kenya, en Tanzanie ou encore au Rwanda ont installé des panneaux solaires, comme ceux de Mobisol, sur le toit de le leur maison.

A (RE)ECOUTER → Le défi de l’accès à l’énergie en Afrique

Mobisol est une start-up allemande. Son modèle économique consiste en un paiement mensuel d’environ 20 dollars sur 36 mois, via un téléphone mobile. D’où le nom de l’entreprise. Passée cette période, le client devient propriétaire de l’installation.

La Banque mondiale finance ainsi pour 260 millions de dollars de nouveaux projets en électrique au Kenya, Rwanda, Niger et Zambie.

Par ailleurs, plus de 80% des pays d’Afrique subsaharienne ont mis en place un cadre réglementaire et légal pour fournir de l’électricité provenant du solaire ou de l’éolien.


Source : afriquetv.info

afriquetv.info