Home International Ghana : Gandhi, plus le bienvenu dans une université à Accra

Ghana : Gandhi, plus le bienvenu dans une université à Accra


Ghana Société (Accra) – Suite aux accusation de racisme à l’encontre de Gandhi, la statue de l’ancien dirigeant indien a été retirée d’une université ghanéenne à Accra. 

En 2016, plusieurs enseignants avaient fait circuler une pétition après l’érection d’une statue du Mahatma. En effet, afin de symboliser les relations amicales entre l’Inde et le Ghana, une statue ornait le campus d’une des universités ghanéennes les plus prestigieuses. Pour l’occasion, l’ancien président indien, Pranab Mukherjee avait fait le déplacement. Très vite, des voix s’étaient levées pour le retrait de la sculpture.

Selon les enseignants, Gandhi était raciste. Pour soutenir leur démarche, ils s’appuient sur des écrits de l’ancien guide spirituel. Un portrait qui clash avec l’image internationale de l’ancien dirigeant indien. Reconnu comme une figure de la lutte non-violente, il fait office d’icone pour la paix. Pourtant, les accusations de racisme à l’égard des Noirs, se font nombreuses. Une controverse basée notamment sur cette phrase issue d’un de ses livres « L’idée générale qui semble prévaloir dans la colonie est que les Indiens valent un peu mieux, voire pas du tout, que des sauvages ou les indigènes d’Afrique. (The Collected Works Of Mahatma Gandhi – volume 1 – p. 193)

A l’époque, le gouvernement avait proposé de déplacer la statue à un autre endroit. Ce jeudi, plusieurs étudiants ont affirmé à BBC que la statue avait été retirée. Une information confirmée par les officiels ghanéens. Selon des témoignages d’étudiants, la statue a été retirée dans la nuit de mardi à mercredi. La décision a été accueillie avec joie par les protestants. « Avoir sa statue signifie que nous soutenons tout ce lui soutenait, et s’il soutenait ce genre de chose [le racisme ndlr], je ne pense pas que nous devons avoir sa statue sur le campus. », a déclaré au micro de la BBC Nana Adoma Asare Adei, étudiant en droit.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook