Home International Gabon : les putschistes arrêtés, la situation serait sous contrôle selon le...

Gabon : les putschistes arrêtés, la situation serait sous contrôle selon le gouvernement

le président du mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) lisant son discours sur la chaîne nationale gabonaisele président du mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) lisant son discours sur la chaîne nationale gabonaise
le président du mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) lisant son discours sur la chaîne nationale gabonaise

Gabon (Libreville) – Selon le gouvernement, la situation serait désormais sous contrôle. Les putschistes auraient tous été arrêtés. 

Guy-Bertrand Mapangou, porte parole du gouvernement, a annoncé il y a quelques minutes l’arrestation des putschistes. Il prévoit également un retour à la normale d’ici deux à trois heures.

Les quartiers touchés par des coupures retrouvent petit à petit l’électricité. Pour l’heure, la connexion internet ne semble pas rétablie.

Que sait-on exactement ?

Dès les premières lueurs du matin, des tirs se sont fait entendre dans la capitale gabonaise. Un jeune commando a rapidement pris le contrôle de Radio Gabon, radio d’Etat. Aux alentours de 6h30, un message circulait en boucle sur les ondes pour annoncer la mise en place prochaine d’un « Conseil national de restauration ». Très vite, des vidéos fusent sur les réseaux sociaux, présentant trois jeunes militaires dont l’un d’entre eux lit un communiqué. Se revendiquant comme le mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS), ils annoncent l’« opération Dignité » dans le but « de sauver la démocratie, préserver l’intégrité du territoire nationale et la cohésion nationale ».

A l’heure actuelle très peu d’informations sont connues sur les auteurs de ce coup.  Seule personne clairement identifiée, le Lieutenant Kelly Ondo Obiang, qui s’est lui même présenté dans une allocution radiophonique.

Selon les sources officielles, il s’agit d’un groupe militaire de cinq personnes appartenant à la Compagnie d’Honneur et non à la Garde Républicaine comme annoncé dans leur communiqué. Au total, quatre personnes ont été arrêtées suite à l’intervention du GIGN. Toutefois, un des membres du groupe aurait réussi à s’échapper. Il s’agit du Lt. Kelly Ondo, toujours activement recherché par les Forces de défenses.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook