Home International Gabon : les employés du pétrole en guerre contre Total Gabon

Gabon : les employés du pétrole en guerre contre Total Gabon

Économie Gabon (Africapostnews) – Une grève générale illimitée menace le milieu du pétrole au Gabon. Il s’agit d’une réponse de l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) au licenciement par Total Gabon de six (6) de ses agents, pour avoir suivi un mouvement de grève. Le syndicat ambitionne de mobiliser les travailleurs de toutes les compagnies pétrolières présentes au Gabon, pour marquer le coup et défendre le droit de grève en terres gabonaises.

Six employés de Total Gabon ont été congédiés à la suite de leur participation à une grève initiée par l’ONEP du 9 au 20 juillet derniers. La grève concernait la perte d’avantages sociaux entraînée par le nouveau mode de rémunération de la compagnie, et les inquiétudes des employés face à la cession des actifs onshore.

Saisi par l’ONEP, le Tribunal de première instance de Port-Gentil a statué en faveur des employés licenciés et a sommé la compagnie française d’annuler leurs licenciements et de les réintégrer. Cette décision de justice, le directoire de Total Gabon a jugé bon de l’ignorer, puisque dans une communication du 10 août 2018, il maintient que les licenciements dont il est question sont irrévocables.

Aucune sanction pour non application d’une décision de justice n’a été prononcée contre Total Gabon pour le moment. L’ONEP, en revanche, organise depuis quelques semaines des assemblées générales pour une mobilisation forte visant à défendre le droit de grève des travailleurs du pétrole. Le syndicat voit à travers les agissements de Total Gabon une envie de museler les employés du pétrole et d’annihiler leur droit de grève. Il n’envisage pour seule voie de sortie de crise que la réintégration des employés licenciés.

Un tel mouvement de grève aurait des répercussions catastrophiques pour les entreprises du secteur et pour l’État gabonais, pour qui les bénéfices issus de l’exploitation pétrolière restent la principale source de revenus

Une réunion de médiation s’est tenue ce mercredi 10 octobre 2018 sous l’égide du Ministre en charge du Travail et de l’Emploi. Au terme de celle-ci, il a été décidé que Total procéderait à des entretiens les 11 et 12 octobre 2018 avec les employés licenciés avant d’indiquer sa position finale au ministre, à une prochaine réunion le 17 octobre (finalement reportée au 19). L’ONEP, de son côté, continue de se préparer au pire des scénarios.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook