Home International En Côte d’Ivoire, une nouvelle feuille de route pour les taxis abidjanais

En Côte d’Ivoire, une nouvelle feuille de route pour les taxis abidjanais

166

Le gouvernement ivoirien veut moderniser les véhicules et généraliser l’usage du compteur dans une capitale économique saturée par le trafic routier.

Alioune Sylla, 26 ans, est chauffeur de taxi à Abidjan depuis cinq ans. Son véhicule orange, illuminé intérieurement de néons bleu, appartient à son « patron chinois », précise-t-il. Chaque jour, il roule de 5 heures à 15 heures, avant de céder le volant à son frère, qui tournera jusqu’au petit matin. Une course lui rapporte entre 500 et 3 500 francs CFA (de 0,76 à 5,34 euros), selon la distance et la négociation avec le client. Et même si son taxi est équipé d’un compteur, comme l’exige la loi, Alioune ne l’utilise jamais, comme la quasi-totalité des chauffeurs de taxi d’Abidjan.

Mais les choses pourraient bientôt changer. En novembre 2017, le gouvernement ivoirien a lancé de nouveaux taxis sous le label « Ivoire Taxi ». Le but ? Moderniser le parc de taxis abidjanais et structurer le secteur. Une centaine de véhicules flambant neufs et équipés de compteurs ont ainsi été confiés par l’Etat à dix sociétés privées. L’ambition, à terme, est d’avoir, comme à Paris par exemple, diverses compagnies de taxis, comme Taxis G7, Taxis Bleus, Alpha Taxi…

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/02/27/en-cote-d-ivoire-une-no…

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Africatime.

 

Commentaires Facebook